François Hollande, une année perdue

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est le sentiment des deux correspondants européens. Pour Manfred WEBER, du magazine allemand "Focus" et Ariejan KORTEWEG du journal néerlandais "Volkskrant", le président français ne s'est pas attaqué aux réformes nécessaires pour la France. Ils commentent aussi la deuxième conférence de Presse de François Hollande, donnée le 16 mai à l'Elysée.

On a remarqué que le Président avait ouvert cette conférence de Presse en parlant de son projet pour l'Europe. Pas étonnant, car la confrontation avec Mme Merkel peut donner des points dans les sondages. Mais pourquoi n'a-t-il pas commencé par parler de ses solutions pour la France ? Il n'a même pas évoqué les questions d'éducation et de banlieues.

On a entendu une série de mesures, de petites solutions, alors que la France a besoin de réformes structurelles. On a bien compris que le président voulait réduire les dépenses publiques mais comment ? Il n'a rien dit de concret. Dans son discours, il manquait aussi une perspective, une vision plus générale et avec son côté technique, il fait penser à un "Mario Monti à la française".

Après cette année perdue pour les réformes, surtout pour l'économie du pays, on se demande si la France arrivera à respecter les 3% du PIB en 2015.

Vous êtes à nouveau en ligne