Mémoire d'Info. Marie Colmant : en 1989, la fatwa contre Rushdie "est la porte ouverte à la guerre contre la culture"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour ses trente ans, franceinfo a demandé à des personnalités de la culture et des médias de raconter l'info qui les a marquées ces trente dernières années. La journaliste Marie Colmant se souvient de la fatwa lancée contre l'écrivain Salman Rushdie en 1989.

Le 14 février 1989, Marie Colmant était journaliste au service culture du quotidien Libération. "C'est le jour où la grand Ayatollah Khomeini, qui était le guide suprême de la révolution iranienne, déclare une fatwa contre un livre et un romancier qui s'appelle Salman Rushdie."

Salman Rushdie est un auteur indien et Les Versets sataniques est son quatrième livre. "Pourquoi ça s'appelle 'Les versets sataniques' ? Parce que cela fait référence à d'hypothétiques versets qui auraient été dictés à Mahomet par Satan, d'où le côté un peu 'touchy' de l'affaire", raconte Marie Colmant qui explique que, c'est à ce moment-là "qu'on découvre ce qu'est une fatwa".

Marie Colmant, en 2013, sur le plateau d\'I-Télé.
Marie Colmant, en 2013, sur le plateau d'I-Télé. (CAPTURE D'ÉCRAN)

Une fatwa "est un ordre donné par Khomeini que quiconque rencontre Rushdie le tue, explique la journaliste. À cela est attachée une récompense de l'ordre de 50 000 dollars." 

Salman Rushdie devient Joseph Anton

"Ce livre est sorti à l'automne 1988, se souvient Marie Colmant. Très vite, il est interdit en Inde, et dès la fin 1988, on découvre avec stupéfaction des images d'un autre temps, qu'on imaginait même d'un autre siècle, on voit des bûchers de livres, des autodafés." Autant de mesures et de représailles qu'elle ne pouvait imaginer : "Pour les gens de ma génération, j'ai 60 ans aujourd'hui, l'autodafé c'était le film de François Truffaut, Fahrenheit 451. Seuls les nazis brûlaient les livres."

Finalement, Londres assigne une protection policière à Salman Rushdie. L'écrivain doit aussi se choisir une nouvelle identité et va devenir "ce fameux Joseph Anton qui a été le sujet de son autobiographie [sortie en 2012] où il racontait cette clandestinité. Il ne dort jamais deux fois dans le même endroit", raconte Marie Colmant.

>> Quelle actualité vous a particulièrement marqué ces trente dernières années ? À l’occasion du 30e anniversaire de franceinfo, Guy Birenbaum a posé la question à des personnalités de la culture et des médias. Ils évoquent une date, un événement marquant ou vécu de ces trente dernières années.

Vous êtes à nouveau en ligne