Et j'entends siffler le train...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Entre la Haute-Loire et l'Ardèche circule un train à vapeur touristique géré par des bénévoles. La ligne a toute une histoire: elle a permis la fuite d'enfants juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale.

La ligne du Velay-Express relie Dunières, au sud de la Haute-Loire, à Saint-Agrève, au nord de l'Ardèche, en passant par Tence. Et ceci grâce à un groupe de passionnés, membres actifs de l'association "Voies ferrées du Velay", qui gère cette voie métrique et le matériel roulant. La locomotive à vapeur date de 1906. "Il faut la mettre en service cinq heures avant le départ, explique l'un des bénévoles, Christophe Boissau. Ce qui fait que je me suis levé aujourd'hui à 4 heures 30 !"

Pierre Ravassard, autre passionné, rappelle que cette ligne a parcouru l'Histoire du XX° siècle:  "Elle a transporté les agriculteurs de la région, qui sont partis en 1914 pour combattre. La plupart ne sont pas revenus. A l'inverse, ce train a permis en 1940 d'acheminer des enfants juifs et leurs familles pendant l'occupation allemande et de les cacher au Chambon-sur-Lignon, Tence et le plateau de Saint-Agrève".

Entre début juin et fin septembre, le Velay-Express fait retentir son sifflet à travers cette région vallonnée. Les passagers, d'habitude si pressés d'arriver au plus vite à bord des trains SNCF, ne demandent qu'une chose: que le Velay-Express prenne le plus de temps possible, afin que chacun profite de ces paysages verdoyants du Massif Central.

Voir le site du Velay Express >

Vous êtes à nouveau en ligne