Pourquoi les pages jaunes sont-elles jaunes ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le premier annuaire téléphonique français a été publié en 1889 par la Société générale du téléphone. Il répertoriait 6.425 abonnés et réservait déjà des pages jaunes aux professionnels.

Mais pourquoi cette couleur jaune ? Pour anticiper le
vieillissement du papier ? Pour que le blanc jaunisse moins vite ? Pas du
tout. S'il y a bien un listing qui change tout le temps, c'est l'annuaire
professionnel, il n'a pas vraiment le temps de vieillir. 

C'est aux États-Unis que les premières pages jaunes voient
le jour
. La Wyoming Telephone Company demande en 1883 à un éditeur-imprimeur
local de créer le premier annuaire. Or, cet imprimeur n'a plus de papier blanc,
mais un stock de papier jaune. Qu'à cela ne tienne. On fera avec. L'annuaire
connaît un grand succès, et ce sont les utilisateurs qui lui donnent leur
nom : The yellow pages. En 1886, un certain Reuben Donnelley améliore
l'idée : il sépare les particuliers, classés par nom, et les pros, classés
par domaine d'activité. Pour s'y retrouver encore plus facilement, il affecte à
chaque catégorie une couleur : pages blanches et pages jaunes.

Quand les annuaires s'exportent, c'est tout naturellement
qu'ils suivent ce qu'ils croient être une règle. Ces mêmes pages jaunes
existent désormais dans 76 pays dans le monde !

Internet n'a pas encore tué l'imprimerie. En 2009, 60% des
Français de plus de 15 ans avaient consulté le site pagesjaunes.fr, mais encore
davantage, 69%, l'annuaire papier.

Evidemment, la part du papier perd chaque année du terrain.
Pourvu que pendant les gardes à vue, l'ordinateur ne remplace pas les coups de
Bottin sur la tête. Ça pourrait faire encore plus mal. Jusqu'à preuve du contraire.

Vous êtes à nouveau en ligne