Les Pourquoi. Pourquoi les chaussures de sport sont-elles désormais fluorescentes ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

De quelle couleur sont vos baskets ? Philippe Vandel nous explique pourquoi le fluo a le vent en poupe.

Vous l’avez remarqué aux pieds des gens, ou dans les vitrines, ou dans votre placard. La plupart des chaussures de sport (que les Français appellent des baskets et les Américains des sneakers) arborent de plus en plus des couleurs fluorescentes, pour ne pas dire flashy, pour ne pas dire dégueulasses. Oui, je sais, on est sur franceinfo, mais parfois ça fait peur.

Loin de moi l’idée de revenir aux grolles en cuir à l’ancienne ni d’imposer les Stan Smith blanche à tout le monde, mais on a l’impression que les stylistes qui dessinent les nouveaux modèles ont fait un stage à la prévention routière, rayon gilets de sécurité. En fait, pas du tout.

La mode des chaussures fluo est arrivée par le football

On a la date : Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Beaucoup de joueurs portaient là-bas des chaussures orange. Pourquoi ? A cause d’un sponsor. J’explique : les joueurs sont obligés de mettre la tenue de l’équipe - maillot, short, chaussettes - mais la plupart sont libres de porter aux pieds la marque qu’ils veulent, grâce à un contrat personnel.

Longtemps, Adidas et, dans un une moindre mesure, Puma ont dominé le marché. Mais l’Américain Nike tente depuis une vingtaine d’années de faire son trou. En 2010, Nike a une idée : lancer un modèle fluorescent. "Nike Mercurial Vapor Superfly II". L’avant de la chaussure est gris, donc sur les photos d’équipe, elle ne jure pas avec les couleurs nationales. Mais l’arrière, et surtout la semelle, sont orange fluo. La couleur a été testée à la vidéo pour "claquer" comme on dit. Résultat : même si peu de joueurs les portent sur le terrain : on ne voit qu’elles à la télé. On a l’impression que tous jouent en Nike. C’est le principe des sifflets dans un stade : on n’entend que les gens qui sifflent, et pas ceux qui ne sifflent pas.

Une histoire de concurrence

Du coup, la concurrence a bien été obligée de sortir elle aussi des modèles fluo. Amusez-vous à compter : désormais, la moitié sinon les 3/4 des joueurs gambadent en fluo.

Dans son livre Je suis le footballeur masqué, sorti en 2015, un ancien footballeur pro raconte :
"J'aimais bien les Adidas Pure, les Copa, leur côté vintage revisité. Malheureusement, j'ai dû jouer avec des Nike jaune fluo. Je n'en voulais pas. Parfois, je maquillais mes chaussures en noir. Le sponsor appelait le club, et me remettait dans le droit chemin du jaune flashy."

Comme si cela ne suffisait pas, le fluo a aussi colonisé le marché de la chaussure de sport, la paire que vous mettez pour la zumba ou votre jogging le dimanche. Pourquoi ?

Encore une ruse marketing

Beaucoup de personnes vont au travail en basket, cela ne choque personne ; la plupart des employeurs ferment les yeux. Ça peut être très chic, presque comme des chaussures de ville. Sauf si elles sont fluorescentes. Le fait qu’elles soient ostensiblement connotées "sport" (et donc, pardon de le dire, "transpiration"), oblige souvent à acheter deux paires. Et donc à payer. Vous vouliez vous dépenser. Les marques veulent d’abord vous faire dépenser tout court.  Pas très sport. 

Jusqu’à preuve du contraire...