Stratégie gouvernementale contre le Covid, condamnation de Nicolas Sarkozy : les informés du matin du jeudi 4 mars

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les matins, les informés débattent des sujets qui font ou feront l'actualité du jour.

Les débatteurs, autour de Marc Fauvelle et Renaud Dély, sont aujourd'hui Anne Rosencher, directrice déléguée de la rédaction de L’Express et Pascal Jalabert, rédacteur en chef du bureau d’informations générales du groupe Ebra.

Crise sanitaire : y a-t-il deux lignes de stratégie au sommet de l’État ?

Jean Castex s'adressera aux Français jeudi 4 mars à 18 heures, alors que la situation sanitaire liée au coronavirus Covid-19 se dégrade, pour annoncer un probable nouveau tour de vis. Avec, au menu, des mesures territorialisées, des reconfinements locaux, de tout ou partie de certains départements, alors qu'une vingtaine sont déjà sous surveillance serrée. Dans le même temps se tiennent de première réunions pour préparer l’après, avec de futures réouvertures de lieux culturels, les salles de sport, bars, restaurants, et la mise en place de pass sanitaires. Faut-il y voir deux messages contradictoires, deux lignes de stratégies à la tête de l'Etat ? En somme Macron la carotte contre Castex le bâton ?

Sarkozy contre les juges : la guerre est-t-elle (re) déclarée ?

Nicolas Sarkozy a été lourdement condamné en première instance par le tribunal de Paris dans l’affaire des écoutes à trois ans de prison dont un ferme pour trafic d’influence et corruption. Il ne décolère pas contre les juges, ceux du Parquet national financier en particulier et s’attaque aux magistrats. Il se dit prêt à recourir jusqu’à la Cour européenne des droits de l’Homme pour faire condamner son pays mais réfute l’idée d’une "République des juges". Il cible nommément en particulier quelques juges du PNF et Serge Tournaire. Nicolas Sarkozy a-t-il été plus maltraité qu’un justiciable ordinaire ?

Vous êtes à nouveau en ligne