Réforme ferroviaire : "C'est une attaque sans précédent faite au statut de cheminot", estime Roxane Lundy du MJS

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les informés de franceinfo sont notamment revenus jeudi sur la réforme ferroviaire voulue par le gouvernement.

Les informés de franceinfo ont reçu jeudi 22 février  Aziz Senni, chef d’entreprise, vice-président de la commission Dynamique entrepreneuriale du Medef, Sophie Fay, chef du service Éco de L’Obs, Roxane Lundy, présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes et  Henri Vernet, rédacteur en chef adjoint au Parisien - Aujourd'hui en France.

Extrait. Les informés de franceinfo sont notamment revenus  sur la réforme ferroviaire voulue par le gouvernement. Pour la patronne du MJS, Roxane Lundy, le gouvernement a fait le choix de "l'austérité". "Bien sûr que le gouvernement a le choix, a assuré Roxane Lundy sur franceinfo. L’austérité de manière générale est un choix politique. Bien sûr que le gouvernement fait un choix politique en choisissant de s’attaquer au service public. Ce que je constate quand même, c’est que c’est une attaque sans précédent faite au statut de cheminot alors que ce statut a été développé parce qu’aujourd’hui nous sommes face à un ensemble de salariés qui travaillent dans des conditions difficiles." 

La présidente du MJS dit constater que "10 000 kilomètres de lignes vont être supprimées. Alors il ne faut pas se leurrer, aujourd’hui on défend l’égalité territoriale. Ce sont les plus paupérisés, les plus délaissés qui vont être touchés par ces suppressions de lignes. Je constate que nous sommes face à un véritable big bang, de la réforme ferroviaire. Je vois l’explosion mais je ne vois pas la lumière."

Vous êtes à nouveau en ligne