Les Informés. "Valls ne joue pas un jeu complexe, il est opportuniste clairement. C'est minable..."

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"Les Informés de franceinfo" sont revenus, mardi soir, sur le ralliement de Manuel Valls à Emmanuel Macron, ainsi que l'avenir du Parti socialiste.

Manuel Valls veut rallier Emmanuel Macron

L'ex-Premier ministre Manuel Valls a annoncé, mardi 9 mai sur RTL, vouloir être candidat aux élections législatives sous la bannière La République en marche d'Emmanuel Macron. Cette décision a déclenché les foudres de ses "camarades" du Parti socialiste. "Il ne joue pas un jeu complexe, il est opportuniste. C'est minable", a commenté Julien Bayou, porte-parole d'Europe écologie-Les Verts, mardi soir dans Les Informés de franceinfo.

Cette annonce a été accueillie fraîchement du côté d'En marche !. Ses responsables ont indiqué que Manuel Valls devait soumettre sa candidature comme n'importe quel autre candidat, et qu'une candidate avait par ailleurs déjà été pré-investie sur sa circonscription de l'Essonne. "C’est dans la continuité du traitement que lui a toujours infligé Emmanuel Macron", a jugé Judith Waintraub, journaliste politique au Figaro.

Quel avenir pour le Parti socialiste

"Le Parti socialiste est mort. Pas son histoire, pas ses valeurs, mais il est dépassé", a déclaré Manuel Valls, mardi 9 mai à RTL. Le chef du service Futurs de Libération Christophe Alix n'a pas tenté de contredire les mots de l'ex-Premier ministre : "Personne ne sait vraiment comment réinventer" le Parti socialiste. "C'est Manuel Valls qui avait diagnostiqué les deux gauches irréconciliables. En annonçant sa mort, il est dans la continuité", a analysé Judith Waintraub, journaliste politique au Figaro, avant de poursuivre : "Ce que veut Emmanuel Macron, c'est la mort du Parti socialiste." Sur ce sujet, le chef d'entreprise et soutien d'Emmanuel Macron, Xavier Alberti, a préféré botter en touche et expliquer que "l'objectif est clair de former une majorité parlementaire pour mettre en place le projet d'Emmanuel Macron".

>>>> Retrouver l'émission dans son intégralité