Les informés. Nucléaire iranien : "Trump est un nationaliste. Donc il réagit comme un nationaliste"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"Les Informés de franceinfo" sont notamment revenus, vendredi soir, sur le refus de Donald Trump de certifier l'accord sur le nucléaire iranien.

La cohérence du nationalisme de Donald Trump

Après l'annonce de Donald Trump, vendredi 13 octobre, qu'il ne certifierait pas l'accord sur le nucléaire iranien, un traité signé par son prédécesseur qu'il n'a eu de cesse de critiquer pendant la campagne, Soazig Quéméner, rédactrice en chef du service Politique de Marianne, juge son annonce cohérente. "Trump est un nationaliste. Donc il réagit comme un nationaliste. Je pique l'expression d'un spécialiste en relations internationales qui disait : 'Trump, sa doctrine en matière de politique étrangère, c'est la doctrine du retrait. Là, on n'est pas dans le retrait parce que là, il avait dit qu'il allait déchirer l'accord, alors qu'il se contente de le dé-certifier. Mais quand on regarde ce qu'il a fait depuis qu'il est arrivé, la sortie du partenariat trans-pacifique, de l'accord de Paris sur le climat, de l'accord de libre-échange nord-américain, de l'Unesco... La cohérence, elle est interne. C'est un nationaliste."

Trump ne ferme pas complétement la porte

Pour Hamdam Mostafavi, rédactrice en chef au Courrier International, le risque "c'est d’allumer une seconde crise nucléaire alors qu’on est déjà dans une crise nucléaire avec la Corée du Nord. Avec l’Iran, on se disait que l’on était parti sur un dialogue, sur un désarmement progressif, sur un processus de dialogue et d’ouverture qui avait permis la reprise de l’économie. Mais il n’a pas non plus choisi de tout fermer. Ce que dit Trump, c’est que cet accord ne va pas assez loin. Ce qui n’est pas totalement faux."