Les informés. "Lorsqu’Emmanuel Macron sera à 20 % de popularité cet hiver, ça sera plus difficile de faire passer des réformes"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les Informés de franceinfo se sont penchés mardi soir sur le budget 2018 et les discours d'Emmanuel Macron et de Donald Trump à la tribune de l'ONU. 

Budget : le gouvernement veut économiser

Le budget 2018 prévoit 16 milliards d'euros d'économies. Les ministères du Logement et du Travail sont particulièrement touchés par ces restrictions. Malgré une cote de popularité en baisse depuis l'été, Emmanuel Macron enclenche des réformes. Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France à Libération, a décrypté mardi 19 septembre "la geste macronienne"

La petit musique c’est de dire : ‘je préfère être impopulaire parce que je fais des choses, que populaire parce que je ne fais rien’.

Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France à Libération

à franceinfo

Selon le journaliste, la situation risque de s'assombrir pour le président de la République. Si la "réforme de la formation professionnelle, de l’assurance chômage..." correspondent à "l'idéologie macronienne", le président risque de rencontrer des désaccords au sein même de sa majorité pour des "sujets beaucoup plus compliqués" comme "le budget, la PMA". "Lorsqu’il sera à 20 % cet hiver, ça sera plus difficile de faire passer des réformes" a résumé Jonathan Bouchet-Petersen.

ONU : grande première pour Emmanuel Macron et Donald Trump

Les présidents américain et français se sont exprimés pour la première fois devant l'Organisation des Nations Unies, mardi 20 septembre. Emmanuel Macron a prévenu Donald Trump au sujet de l'accord de Paris sur le climat : "Cet accord ne sera pas renégocié". "Les États-Unis ont ramassé deux ouragans, Trump a mis un peu d’eau dans son vin sur le climato-scepticisme, et j’ai l’impression que Macron s’engouffre dans la brèche" a commenté Yann Ladringue, rédacteur en chef de Fluide glacial.

Xavier Alberti, chef d'entreprise, a souligné l'opposition des deux discours : "Trump a du respect pour les gens qui lui parlent directement, et c’est ce que fait Macron. Par ailleurs, ils sont en désaccord sur tout, dès lors qu’on est sur le fond."

Vous êtes à nouveau en ligne