Les Informés. "Il y a des risques d'étincelles à plusieurs endroits" avec le gouvernement d'Edouard Philippe

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les invités des "Informés de franceinfo" ont notamment évoqué, mercredi soir, la composition du gouvernement d'Edouard Philippe ainsi que l'arrivée de Nicolas Hulot au ministère de l'Écologie.

Le gouvernement du renouveau ?

La composition du nouveau gouvernement d'Edouard Philippe est tombée mercredi 17 mai à 15 heures. "C'est la première fois que l'on voit cette association, mais cela correspond avec ce que l'on avait annoncé", a commenté Dominique Reynié, professeur de sciences politique à Sciences Po, mercredi soir dans Les Informés de franceinfo. Le mélange d'hommes et de femmes politiques issus de diverses horizons allant du Parti socialiste aux Républicains est "est une promesse tenue avec un gouvernement resserré et une parité. Pour qu'il y ait un mixte, on a besoin de solidité politique", a appuyé le membre du Comité politique de La république en marche Sylvain Maillard. Si tous les invités semblent d'accord sur l'engagement tenu, "il faut voir combien de temps cela va tenir", a nuancé Audrey Goutard, chef adjointe du service enquêtes/reportages de France 2. "Il y a des risques d'étincelles à plusieurs endroits" avec ce gouvernement, a analysé Yaël Goosz, chef du service politique de franceinfo.

Hulot, la plus belle prise du gouvernement ?

L'arrivée de Nicolas Hulot au ministère de l'Écologie divise. Celui qui a refusé d'intégrer les gouvernements de Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande a enfin accepté la proposition d'un président de la République et celle d'Emmanuel Macron. "On met 15 milliards sur la table. Si Hulot vient, c'est parce qu'il a les moyens d'engager la transition écologique", a avancé Sylvain Maillard, membre du Comité politique de La république en marche, mercredi soir. Selon le professeur de sciences politiques à Sciences Po Dominique Reynié, "pour une partie du pays, c'est une mauvaise nouvelle comme les agriculteurs par exemple, les petits patrons d'industrie, les artisans".

>>>> Retrouver Les Informés de franceinfo en intégralité