Les informés. François Hollande "risque de devenir le plus grand troll du quinquennat" d'Emmanuel Macron

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les Informés de franceinfo ont consacré une large part de leur émission à François Hollande. Va-t-il revenir sur le devant de la scène politique française ? Que signifie sa dernière pique, adressée mardi depuis Séoul (Corée du Sud) à son successeur ?

Après un été ponctué de petites phrases à l'endroit d'Emmanuel Macron, François Hollande a récidivé mardi 17 octobre. En déplacement à Séoul (Corée du Sud), et deux jours après l'interview télévisée du président de la République, le socialiste a critiqué la politique de son successeur, défendant une "fiscalité juste et équilibrée"

"François Hollande retrouve des accents de campagne" a traduit Marion Mourgue, journaliste politique du Figaro"On le sent finalement très en forme, piqués au vif, mais très en forme. Il risque de devenir le plus grand troll du quinquennat et d'être très présent." a-t-elle poursuivi.

Selon elle, un "petit jeu", une "partie de ping-pong" s'annonce entre Emmanuel Macron et François Hollande. Reste une question : "Est-ce que ça portera auprès des Français ? On n'est pas vraiment sûr, car ces derniers temps, François Hollande était peu audible."  

"Ce qui me frappe c'est que François Hollande n'a pas du tout décroché. Il déjeune énormément avec les journalistes en ce moment, il petit-déjeune aussi, il fait son Sarkozy d'une certaine manière." a complété Laurent Bazin, éditorialiste politique et producteur. Il a détaillé : "Il les voit, il leur parle, et il leur parle de Macron."

Selon lui, François Hollande reprocherait à Emmanuel Macron sa politique d'économie de quatre milliards d'euros, son approche de l'impôt, mais aussi, et surtout, "de gâcher [son] bilan".

Il y a un antagonisme entre les deux hommes qui ne peut pas se régler et qui ressemble à celui qui avait opposé Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac

Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France de Libération

à franceinfo

Jonathan Bouchet-Petersen, chef du service France de Libération, va encore plus loin : "Il n'est pas impossible que François Hollande ne peut pas redevenir un acteur" de la vie politique frnaçaise, d'autant plus qu'"on ne peut pas dire que la relève chez les socialistes soit absolue".

"Ce que François Hollande dit interpelle évidemment Emmanuel Macron, ce n'est pas un commentateur neutre" estime le journaliste. Il a conclu : "François Hollande n'a pas un boulevard, mais une fenêtre, et s'il est un peu patient et un peu malin, tout est possible."