Les informés. Emmanuel Macron, "décideur en chef de tout ce qui se passe en France, y compris les lois"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les Informés sont revenus sur la signature des ordonnances réformant le Code du Travail par Emmanuel Macron vendredi, entre "personnalisation du pouvoir", "mise en scène du président" et "apogée de la cinquième république". 

Emmanuel Macron a signé les ordonnances réformant le Code du travail vendredi 22 septembre, sous l'oeil des caméras. "C’est d’un ridicule achevé" a raillé Charlotte Girard, porte-parole de la France Insoumise. Elle a dénoncé "une personnalisation du pouvoir dans la manière de mettre en scène le président de la République." 

Il y a aussi quelque chose d’inquiétant : cette mise en avant de la personne du président de la République le poste comme le décideur en chef de tout ce qui se passe en France, y compris les lois.

Charlotte Girard, porte-parole de la France Insoumise

à franceinfo

La porte-parole de la France insoumise a conclu : "Il y a une espèce de déplacement du point de vue de la responsabilité du président de la République."

Gaspard Koenig, philosophe et président-fondateur du think-tank Génération Libre, est allé plus loin. Selon lui, "On a un renversement pénible entre le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif." "On est à l’apogée de la cinquième République : dans ce régime-là, il n’y a plus de parlement du tout." a-t-il jugé.

Il a développé : "Quinquennat, plus système majoritaire, plus élection de néophytes : c’est fini, tout se décide au niveau de l’exécutif. Et au niveau de la conception des institutions, c’est tout sauf libéral."