Les informés. Désignation de Christophe Castaner : "Ceux qui sont en train d'émerger ne sont pas du tout des gens neufs"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les informés de franceinfo sont notamment revenus, mercredi soir, sur la désignation de Christophe Castaner comme chef de file de La République en marche. 

Le porte-parole du gouvernement et secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement, Christophe Castaner, va prendre la tête de La République en marcheLe délégué national de La République en marche sera formellement élu par le conseil national à Lyon le 18 novembre prochain et les candidatures seront ouvertes le 3 novembre. Une désignation qui illustre des pratiques anciennes selon Frédérique Matonti, professeure de sciences politique à l'université Paris I. 

Pour elle, "ceux qui sont en train d'émerger ne sont pas du tout des gens neufs. Christophe Castaner c'est quelqu'un qui a un long passé, Benjamin Griveaux aussi. Castaner c'est quelqu'un qui avait peu de chance de réussir dans son parti d'origine. C'est un troisième, un quatrième couteau. Il se passe, ce que l'on explique en sciences politique : la manière de réussir c'est de faire une dissidence. Mais on voit bien que c'est la façade. Derrière, tous les inexpérimentés que l'on voit à l'Assemblée, ils n'ont pas du tout vocation à s'exprimer. Cela se joue entre des hommes. Il n'y a que des hommes dans cette histoire et avec des pratiques très anciennes."