Les informés. Nomination à Air France : "L'argumentation des syndicats est intenable, c'est déjà une compagnie internationale"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les invités des Informés de franceinfo sont revenus jeudi 16 août sur la nomination de Benjamin Smith, actuel numéro 2 d'Air Canada, comme directeur général d'Air France-KLM.

Les Informés de franceinfo ont débattu jeudi 16 août de la nomination de Benjamin Smith comme directeur général du groupe Air France-KLM. La nomination de l'actuel numéro 2 d'Air Canada a été annoncée par le conseil d'administration d'Air France-KLM. Mais avant même l'annonce officielle, l'intersyndicale s'était élevée contre cette nomination, estimant "inconcevable que la compagnie Air France, française depuis 1933, tombe dans les mains d'un dirigeant étranger". Une position "intenable" pour Anthony Bellanger, journaliste et chroniqueur à France inter.

L'extrait

franceinfo : Les syndicats disaient qu'ils ne concevaient pas qu'un patron d'Air France puisse être étranger. Que pensez-vous de cette position ?

Anthony Bellanger : C'est absolument n'importe quoi, surtout pour un groupe comme Air France qui a intégré il y a quelques années un autre groupe comme KLM. Ca va rendre les Néerlandais furieux alors qu'ils sont déjà vent debout contre la grève qui a eu lieu il y a trois mois, grève qui s'est déjà focalisée sur un autre président. Si je comprends bien la logique des syndicats, on vire un président français, et on se plaint qu'un président qui ne soit pas français soit là. Air France est déjà une compagnie internationale. C'est intenable comme argumentation.

Les invités

- Sophie FAY, chef du service éco de L’Obs

- Emmanuel PIERRAT, avocat et essayiste, président du Pen Club

- Anthony BELLANGER, journaliste, chroniqueur à France Inter

- Nicolas CASTEX, consultant chez Everybody Knows

Vous êtes à nouveau en ligne