Contre-attaque de Nicolas Sarkozy : "Il a abusé un petit peu des termes moraux", analyse Philippe Bilger

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les Informés de franceinfo sont revenus jeudi soir sur la prise de parole à la télévision de Nicolas Sarkozy, au lendemain de sa nouvelle mise en examen.

Les Informés de franceinfo ont reçu jeudi 22 mars Pascal Blanchard, historien, Henri Vernet, rédacteur en chef-adjoint au Parisien-Aujourd'hui en France, Sylvain Courage, rédacteur en chef à L’Obs, Charlotte Girard, co-responsable du programme de La France insoumise et Philippe Bilger, magistrat honoraire, président de l'Institut de la parole.

Extrait. Les Informés de franceinfo sont revenus jeudi soir sur la prise de parole à la télévision de Nicolas Sarkozy, au lendemain de sa nouvelle mise en examen. Pour le magistrat honoraire Philippe Bilger, pendant son interview, Nicolas Sarkozy "a abusé un petit peu des termes moraux."

Pour le président de l'Institut de la parole "c’est tout à fait normal qu’il ait traité plus bas que terre le clan Kadhafi, mais il me semble que lorsqu’on développe une argumentation qui a besoin d’être extrêmement convaincante il ne faut peut-être pas abuser des dénonciations éthiques et produire des choses plus substantielles. Il a tenté de le faire avec le document."

Philippe Bilger prévient que si "la mise en examen est quelque chose de cataclysmique pour la droite et pour lui d’abord, je pense que si jamais il est renvoyé devant un tribunal correctionnel, là ce serait absolument incomparable par rapport à la tempête d’aujourd’hui."