Quatre ouvrages pour changer de regard, pour les 2-16 ans

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

On fait le point aujourd’hui dans "Les enfants des livres" avec quatre ouvrages qui invitent enfants et ados à aiguiser leur regard…

C’est le travail de l’artiste. Anne-Laure Witshger invite les enfants à se mettre dans la peau de vingt d’entre eux dans Mon atelier d’artistes. Un bel album moyen format ; une double page par artiste – tous contemporains, de Calder et ses mobiles à Christo et ses emballages en passant Bansky et ses pochoirs ou par Soulages et ses noirs. A chaque fois une courte biographie, une citation, parfois une anecdote, puis un petit mode d’emploi pour se glisser dans la peau de l’artiste. C’est chez Casterman, pour les 9-13 ans.

Delphine Chedru revisite pour Albin Michel Jeunesse un grand classique de l’album jeunesse : les contraires. Il faut cette fois chausser les lunettes magiques offertes avec l’album et chaque dessin, selon qu’on adopte le filtre rouge ou le filtre bleu, révèlera une image différente : le triste devient gai, le dessus passe en-dessous, le difficile se fait facile. Titre de cet album accessible dès 2 ans : Bonjour, au revoir.

(©)

Regarder la nature différemment

De la Martinière Jeunesse publie un très beau coffret également pour les tous petits sous le titre Ma première bibliothèque photo : quatre mini livres carrés cartonnés qui apprennent aux enfants couleurs, formes, chiffres et, là encore, contraires, à partir de très belles images d’animaux.

Enfin se regarder différemment

Un roman cette fois, pour les 11-15 ans : Au bout du voyage, de Meg Roscoff. Un superbe texte qui explore cet entre-deux vertigineux de l’adolescence, quand on est trop grand pour ignorer plus longtemps ce que les adultes tentent de cacher, mais trop petit pour renoncer à leur protection. Une plongée dans les conflits intérieurs ou extériorisés avec les amies, les garçons, les parents, sous une plume à la fois grave et drôle, moderne et élégante. On suit le voyage initiatique de Mila, ado douée d’un don de double vision, et de Gil, ce père qu’elle adore entendre parler, dit-elle, mais dont elle n’entend pas toujours les paroles. C’est dans la collection Wiz d’Albin Michel Jeunesse.

Vous êtes à nouveau en ligne