Quatre livres à déguster en musique pour les 7-16 ans

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Aujourd’hui, dans "Les enfants des livres", trois romans et un album à écouter en musique.

On glisse d’abord dans le lecteur CD l’intégrale Franz Liszt par Georges Cziffra, et on ouvre le délicat Voyage immobile de Valentine Goby, paru chez Actes Sud Junior dans la collection D’une seule voix. Cette dernière se définit comme abritant des textes écrits « d’un seul souffle », et c’est bien la première image qui vient à la lecture de ces 70 pages à la première personne où l’on suit le lent retour à la vie d’Anna, 14 ans, victime d’un accident qui la prive de l’usage de la main droite. Elle commence le piano et très vite la rééducation du corps dialogue avec celle du cœur et de l’âme : reprendre courage, ne pas s’enfermer dans la posture de la victime, croire, tout simplement, que demain sera meilleur qu’aujourd’hui. Une leçon de musique, et une leçon de vie, écrite d’une plume hypersensible, à lire à partir de 11 ans.

Séquence jazz pour notre deuxième ouvrage, avec Billie Holiday, dont Louis Atangana propose une très belle autobiographie romancée tout simplement intituléeBille H . Billie, dont il est finalement peu question puisque l’auteur s’attache essentiellement à Eleonora, le véritable prénom de l’artiste, gamine teigneuse née dans le Baltimore des années 20. Un texte qui laisse deviner dans l’âpreté de l’enfance d’Eleonora les futures inflexions rocailleuses de la voix de Billie. C’est aux éditions du Rouergue, pour les années collège.

(©)

Vous n’aurez pas à chercher bien loin notre troisième CD, il est vendu en coffret avec le roman et le livret ; il s’agit de la transcription sous forme de conte symphonique de Céleste, ma planète, un superbe petit roman de Timothée de Fombelle réédité pour l’occasion. L’histoire du premier amour d’un jeune homme qui avait pourtant décidé de ne plus jamais tomber amoureux ; elle se croise avec une métaphore sur le péril écologique. L’amour peut-il rendre le monde meilleur ? Réponse optimiste en texte et donc en musique, grâce au compositeur Sébastien Gaxie, aux chanteurs Mélanie Boisvert et Lionel Peintre, et aux musiciens de l’Orchestre national d’Ile de France dirigé par Jean Deroyer. C’est à lire et à écouter dès 9 ans.

Tchaikovski pour finir, afin d’accompagner Le petit de Casse-Noisette , aux éditions de la Martinière Jeunesse. Un album en forme de féérie : chaque double page s’épanouit en un petit tableau animé. Mise en scène signée Hélène Duvert, textes de Marie Galliez. Pour les 7 ans et plus.

Vous êtes à nouveau en ligne