Pour une rentrée sourire

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La rentrée scolaire est désormais imminente. Alors autant en rire avec ces quatre ouvrages.

Rentrée rire et frissons pour commencer avec un maître absolu
du genre - j'ai nommé RL Stine, oui, l'inventeur de la série Chair de
poule. Il s'attaque cette fois à l'école avec ce titre cauchemardesque en lui-même :
C'est mon premier jour d'école... tous les jours ! Le principe est aussi
simple qu'efficace : on suit la première journée de classe d'Artie, au
cours de laquelle il tombe de mauvaises surprises en humiliations. Jusqu'à se
réveiller. Et oui ce n'était qu'un mauvais rêve... qui se poursuit, en pire, le
lendemain, et ainsi de suite. C'est drôle, donc, effrayant juste ce qu'il faut,
et comme toujours porteur d'une petite morale finale, en l'espèce : quand
on se sent victime de tout, il faut parfois se remettre légèrement en question.
A lire dès 8 ans pour les bons lecteurs, 10 ans pour les autres. C'est chez
Michel Lafon.

Rentrée sourire toujours option " évitons la soupe à la
grimaces ". Le Seuil a la bonne idée de rééditer l'excellent Moi j'adore,
la maîtresse déteste
, d'Elisabeth Brami et Lionel Le Néouanic. Petit format
carré cartonné, illustrations superbement composées et situations cocasses au
menu. Gribouiller sur la table, renifler pendant la lecture ou sauter dans une
flaque d'eau. En prime pour cette réédition, 10 trucs que la maîtresse adore.
Parfait pour une première rentrée en CP.

Tout comme Pakita, la maîtresse magique, un album CD qui se
lit et se chante. Illustrations joyeuses en couleurs franches et claquantes de
Marion Piffaretti, textes et chanson de Pakita sur une musique non moins
joyeuse signée Eric Jacquemin. C'est chez Nathan.

Toujours pour le même âge, Gallimard Jeunesse propose une
nouvelle aventure de la célèbre petite princesse de Tony Ross sous le titre Je
veux gagner
. Habituée à tout gagner à la maison – forcément, c'est elle qui
fait la loi – elle fait la rugueuse expérience de l'échec à l'école. Mais gagne
malgré tout cette coupe que tous les enfants peuvent gagner, celle du plus gros
effort. En somme ne pas s'acharner sur la première place mais, simplement, essayer
de faire de son mieux – c'est également ce que nous souhaitons aux écoliers en
cette avant-veille de rentrée.

Vous êtes à nouveau en ligne