Qatar: les coulisses de la vente du Printemps

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La famille royale du Qatar s'apprête à acheter la célèbre enseigne du boulevard Haussmann. La vente suscite beaucoup de questions. Révélations.

Pour acheter le Printemps, le Qatar a mis sur la table 1.6 milliard. L'opération
suscite la méfiance des syndicats de l'enseigne. Pour le Nouvel Observateur , Sophie des Déserts
a enquêté sur les dessous de cette transaction. Elle revèle le rôle de Chadia
Clot, un personnage discret mais essentiel. C'est elle qui négocie en France, au nom
du Qatar. L'hebdo met au jour un montage financier peu transparent : un des
dirigeants du Printemps, Maurizio Borletti toucherait au total, 600 millions d'euros pour
favoriser l'opération. L'intéressé affirme que cette somme est "largement surestimée".

Bernard Demarcq, porte-parole de l'inter syndicale du Printemps, dénonce :

La vente nous pose un problème parce que ces commissions seront versées au Luxembourg. On
ne connaît pas le montage financier, on l'a découvert par la presse.

Les syndicats estiment que la procédure s'est déroulée de manière "déloyale". La
semaine prochaine, ils vont tenter de bloquer la vente devant la justice. Ils ont lancé une
procédure en réferé.

Vous êtes à nouveau en ligne