Nicolas Buss : un "prisonnier politique" pour les opposants au mariage pour tous

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les opposants au mariage pour tous ont fait de lui une icône. Nicolas Buss, un jeune étudiant de 23 ans, est rejugé ce mardi en appel au Palais de Justice de Paris. Le jeune homme est en prison depuis le 19 juin, il a été condamné à quatre mois de prison dont deux fermes et incarcéré, notamment pour "rébellion".

Depuis l'emprisonnement de Nicolas Buss, des "veilleurs", groupe de jeunes qu'il a cofondé, se relaient  nuit et jour devant le
ministère de la Justice pour dénoncer une condamnation qu'ils jugent politique.
Nicolas Buss a été condamné le 19 juin à quatre mois de prison, dont deux fermes pour rébellion et fourniture d'une identité
imaginaire. C'est la deuxième fois qu'il comparaissait. Il avait été déjà
condamné une première fois, après avoir participé à une action surprise sur les
Champs-Elysées.

"C'est une sanction disproportionnée pour un jeune de
ce profil, qui n'est pas multirécidiviste,
" estime Frédéric Pichon, un
des avocats de Nicolas Buss. "L'infraction initiale qui a suscitée l'interpellation
des policiers et la charge d'un certain nombre d'entre eux sur les manifestants
n'était pas constituée. Il n'y a pas eu de sommation et nous étions en présence
d'un chahut de jeunes sur les Champs-Elysées et par conséquent l'intervention
initiale des policiers ne se justifiait pas.
"

Les parents de Nicolas Buss ont demandé qu'il ne soit
considéré "ni comme un héros, ni comme un martyr ".

Vous êtes à nouveau en ligne