L'Italie paralysée après les élections

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En Italie, personne ne sait encore qui gouvernera. Aucune coalition n'a de majorité claire au Sénat, or pour gouverner en Italie, il faut avoir une majorité pour les deux chambres. Le pays se retrouve dans une situation inextricable.

La coalition de gauche de Pierluigi Bersani remporte la
majorité absolue des sièges de députés à la Chambre, grâce à une avance de
moins de 0,5% sur la coalition de droite menée par Silvio Berlusconi. Au Sénat,
la gauche obtient à l'arraché quelques sièges de plus que la droite, là aussi
grâce à une avance de 0,5% dans le Piémont, mais elle est loin de la majorité
absolue, même en s'alliant avec Mario Monti. Le Mouvement 5 étoiles de Beppe
Grillo remporte un succès inattendu.

Beppe Grillo peut compter sur plus d'une centaine de
parlementaires, répartis entre la Chambre et le Sénat. Ces parlementaires
pourront être la clef de cette élection, en fonction de leur alliance ou non
avec les uns ou les autres.

"Incontestablement, l'Italie est paralysée dans une
situation de quasi ingouvernabilité
", explique Marc Lazar, professeur des
universités à l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris et directeur de l'école
doctorale de l'IEP de Paris et professeur à l'université Luiss-Guido Carli de Rome. "On est dans une situation inextricable, mais les ressources de la
démocratie parlementaire italienne et des italiens sont sans limite. Donc il
faut trouver un gouvernement.
"

Les différentes solutions

Pour trouver une solution, le président de la République va
examiner les résultats et va très probablement demander à Pierluigi Bersani de
constituer un gouvernement.

"Celui-ci va essayer de former un gouvernement où il
pourrait y avoir des centres gauche, plus des centristes de Mario Monti, avec
un soutien des sénateurs de Beppe Grillo. C'est fragile mais c'est une
possibilité
", explique Marc Lazar.

"Il peut aussi envisager une alliance avec des gens du
parti de Silvio Berlusconi. Ca me semble très difficile, mais la situation est
dramatique. Donc pourquoi ne pas essayer de trouver un gouvernement de grande
coalition à l'allemande.
"

"La dernière solution serait un gouvernement institutionnel.
Pierluigi Bersani n'arrive pas à constituer un groupe donc le président de la
République essaye de trouver une personnalité qui a du poids comme président
et qui va essayer de constituer un gouvernement qui aurait une majorité des
différents partis pour tenter de gouverner pendant un an, faire une loi
électorale et revenir devant les électeurs.
"

Vous êtes à nouveau en ligne