Jeanne Cherhal : "les Pussy Riot sont nos soeurs"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La chanteuse vient de composer dans l'urgence une chanson en soutien aux trois jeunes activistes russes condamnées à deux ans de prison pour une "prière punk" anti-Poutine dans une église orthodoxe.

La condamnation des Pussy Riot, le 17 août, provoque des réactions bien au-delà de la Russie. Trois membres du groupe vont purger deux ans de prison pour avoir entonné, dans une cathédrale à Moscou, une "prière punk" hostile à Vladimir Poutine et ayant pour but de dénoncer la connivence entre l'Etat et l'Eglise orthodoxe. Jeanne Cherhal s'est tout de suite emparée du sujet. En quelques heures, elle a composé une chanson : "Tant qu'il y aura des Pussy". Elle veut leur dire "bravo et merci ."

La chanteuse explique dans les Choix de France Info les raisons de son engagement : "elles nous donnent de l'espoir ". L'artiste est particulièrement sensible au fait que ces militantes sont jeunes, et qu'elles sont des femmes.

 

Vous êtes à nouveau en ligne