Gérard Dalongeville accuse le PS de corruption

L'ancien maire PS d'Henin-Beaumont, mis en cause dans une affaire de fausses factures, accuse plusieurs dirigeants socialistes du Pas-de-Calais. Selon lui, de nombreux marchés sont truqués, les emplois fictifs sont légion et beaucoup d'élus sont corrompus.

Gérard Dalongeville publie "Rose Mafia" (éditions Jacob-Duvernet). L'ancien élu d'Henin-Beaumont, lui-même poursuivi par la justice, pointe du doigt des entreprises et des élus du Pas-de-Calais. Selon lui, la corruption est endémique : des entreprises financent le PS local. Il vise en particulier Jean-Pierre Kucheida, député-maire de Lievin.
Jean-Pierre Dalongeville affirme qu'il détient des preuves à l'appui de ses accusations. Il met aussi en cause François Hollande et Martine Aubry, dirigeants successifs du PS, accusés d'avoir sciemment couvert des délits.

Deux enquêtes sont en cours : l'une, interne au PS ; l'autre, préliminaire, diligentée par le parquet de Lille.

Vous êtes à nouveau en ligne