François Logerot (CNCCFP) : "L'équipe de Nicolas Sarkozy était prévenue"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le président de la Commission nationale des comptes répond aux critiques après le rejet des comptes de campagne de 2012 de Nicolas Sarkozy. Il détaille les irrégularités commises par l'équipe de l'ancien président.

Jeudi 4 juillet, le C onseil constitutionnel a confirmé la
décision de la Commission nationale des comptes de campagne . Il rejette les
comptes de Nicolas Sarkozy pour l'élection présidentielle de 2012. Cette
décision a de lourdes conséquences financières pour l'UMP . Le parti de l'ancien
président doit régler une ardoise de 11 millions d'euros.

François Logerot préside la Commission nationale des comptes de
campagne(CNCCFP ). Sur France Info , il précise d'abord que "l'équipe de
Nicolas Sarkozy était parfaitement au courant de toutes les règles :
 nous les
lui avons rappelées à plusieurs reprises
". "Le code électoral fixe des règles très claires (...) Toutes les dépenses
doivent être consignées (...) Si la personne qui va se présenter, avant sa
déclaration publique de candidature, s'exprime déjà en tant que candidat, les
dépenses doivent être dans les comptes de campagne".

* La Commission pointe
du doigt plusieurs réunions publiques tenues par Nicolas Sarkozy lorsque
celui-ci, chef de l'Etat, n'était pas encore officiellement entré en campagne.
Or, selon François Logerot, "certaines dépenses n'étaient pas dans le
compte ou étaient sous-évaluées* ".

Des élus de l'UMP dénoncent aujourd'hui une décision "politique " et
Nicolas Sarkozy lui-même parle d'une "situation inédite ". La réponse
de François Logerot : "Je rappelle que nous avons également contrôlé les
comptes de campagne des candidats aux élections législatives et nous avons
notamment rejeté les comptes de deux candidats socialistes dont les élections
ont été invalidées
".