Dette publique : les raisons de la flambée

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La dette publique française dépasse maintenant 1700 milliards d'euros. Depuis le début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, elle a augmenté de 630 milliards d'euros. Pourquoi ? Comment ? Revue de détail.

La dette publique française bat des records. Pour y voir clair, Mélanie Delattre a enquêté. Avec Emmanuel Levy, elle publie "Un quinquennat à 500 milliards. Le vrai bilan de Sarkozy" (Mille et une nuits). Les deux journalistes ont épluché les chiffres officiels, et fait quelques additions. Selon leurs calculs, à la fin du quinquennat, la dette publique aura augmenté de 630 milliards d'euros.

La crise a laissé des traces. Environ 110 milliards lui sont imputables. En revanche, selon la journaliste, plus de 500 milliards sont le résultat des choix politiques du chef de l'Etat. Mélanie Delattre distingue les mesures antérieures qui n'ont pas été modifiées (370 milliards) et les décisions prises pendant le quinquennat (150 milliards). Les cadeaux fiscaux, les allègements de cotisation sur les heures supplémentaires ou encore la réforme de la taxe professionnelle expliquent une grande partie de la dette.

Pour Mélanie Delattre, au terme de cette enquête, "il est difficile de croire à la rigueur".