Charles Enderlin : "En Israël, la droite religieuse gagne du terrain"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En Israël, le paysage politique se transforme, sous l'influence de la religion. La référence biblique devient majeure dans le débat public. Elle influence le développement des colonies. Le journaliste Charles Enderlin a enquêté.

Charles Enderlin publieAu nom du Temple (Seuil). Selon lui,
aucun doute: "Le conflit entre Israéliens et Palestiniens était
territorial. Il est en train de devenir religieux
". Le journaliste analyse
l'essor du messianisme juif, ce mouvement qui entend faire reposer la politique
israélienne sur des fondements bibliques. Ce sionisme religieux existe depuis
longtemps, mais il connaît un vif succès depuis quelques années.

De plus en plus d'Israéliens rêvent de reconstruire le
Temple, détruit en 70 après JC, à l'emplacement du troisième lieu saint de
l'Islam, l'esplanade des mosquées. Ils en font un symbole. Mais leur but est
plus large, selon Charles Enderlin : "Occuper la terre d'Israël, créer des
colonies, s'y installer le plus possible. Aujourd'hui, avec 350 000 Israéliens
dans les colonies de Cisjordanie, la création d'un Etat palestinien indépendant
sur ce territoire paraît quasiment impossible
".

Charles Enderlin observe une montée en puissance de cette
tendance à la fois religieuse et politique. Le messianisme imprègne de plus en
plus la société israélienne, initialement libérale : "Des études
sociologiques montrent que 51% des Israéliens juifs pensent que le messie va
arriver. Le grand débat politique, c'est : l'Etat doit-il être d'abord juif et
ensuite démocratique ou bien démocratique et juif ?
"

Vous êtes à nouveau en ligne