Du plastique en Antarctique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tara poursuit sa circumnavigation et les chercheurs continuent de récolter le fruit de leurs observations. Cela fait deux ans que la goélette océanographique a quitté Lorient et aujourd'hui, elle fait escale à Honolulu. Ces derniers mois, Tara a sillonné le Pacifique pour étudier les ressources biologiques dépendantes des courants marins. En Polynésie française, les scientifiques ont exploré les coraux des îles Gambier. Aux Marquises, ils ont analysé les effets du fer qui vient fertiliser l'eau, renforçant ainsi sa richesse sous-marine.

Avant cela, l'équipage a longé la péninsule antarctique et pénétré la mer de Weddell. Dans cette région que l'on croyait plus ou moins épargnée par la pollution, des chercheurs américains se sont associés à l'équipage de Tara pour évaluer la présence de déchets plastiques.

Le directeur des opérations de Tara Oceans, Romain Troublé, confirme que la quantité de ces déchets est beaucoup plus importante que ce que l'on imaginait. Tous les prélèvements réalisés dans cette zone montrent que le plastique est bien présent, quasiment dissout dans l'eau….

"Sur la plage, on voit des sacs et des gros déchets. Et ce que l'on a collecté, nous, en surface de l'eau, en fait on tire un filet en surface pendant une heure, deux heures, et en comptant ce que l'on récolte et le temps qu'on tire on arrive à évaluer le volume d'eau que l'on a filtré et on arrive à évaluer une quantité par kilomètre carré. Et les échantillons que l'on a trouvés c'est entre deux millimètres et 0.2, 0.3 millimètres. Des petits bouts de plastique. On a aussi beaucoup trouvé des fils de pêche. Des fragments de fils de pêche. Ca flotte et donc tout le monde en profite. La question est de savoir quel est son rôle ? Est-ce que ça devient récif pour des micro-organismes marins. Ils s'accrochent à lui. Et donc, du coup, voyage en flottant avec ce au plastique et du coup, leurs prédateurs, croyant manger du plancton, mangent aussi le plastique qui va avec. Et du coup ces molécules de plastique rentrent dans la chaine alimentaire…"

Les chercheurs étudient les risques de cette pollution au plastique pour la santé humaine. Tara va bientôt reprendre la mer, direction : la côte ouest des Etats-Unis. L'équipage va tenter de localiser le fameux vortex identifié par les Américains. Un gigantesque tourbillon marin qui rassemble tous les déchets de plastique et autres. Sa taille pourrait être équivalente à celle d'un continent entre l'Amérique et le Japon.

Vous êtes à nouveau en ligne