Marseille s'invite dans la campagne présidentielle

Marine Le Pen y a prononcé hier un discours ou elle pointe les échecs du chef de l'État en matière en sécurité. Claude Guéant s'y rend ce matin alors que trois personnes ont été tuées ce week end. Pourquoi tant de violence?

Alain Gardère a été nommé préfet de la ville par Nicolas Sarkozy il y a six mois pour tenter de ramener le calme. Olivier Martoch, correspondant de France Info à Marseille, l'a rencontré.

Laurence Montel est chercheuse au centre d'histoire du droit et de la justice à l'Université catholique de Louvain. Elle explique que la violence est présente à Marseille depuis 1890, mais pas de manière continue. Il existe dans la ville un creuset spécifique du à des vagues successives d'immigration.

L'élément le plus important à prendre en compte reste la situation de grande précarité dans laquelle se trouve une partie significative de la population : "la jeunesse marseillaise a du mal à s'insérer sur la marché de l'emploi " explique Laurence Montel.

Il est impossible de prouver scientifiquement une culture de la violence mail il parait clair que la pauvreté et le manque de qualification des classes populaires marseillaises tient une place importante dans les raisons qui expliquent cette violence hors du commun.

Vous êtes à nouveau en ligne