Georges Brassens, 30 ans après sa mort

Vous vous en souvenez sûrement, c'était à la fin du mois d'octobre 1981, un vendredi, les télés, les radios ont commencé à diffuser {Les copains d'abord}, {le Gorille}, {la Canne de Jeanne}, {Supplique pour être enterré à la plage de Sète}...

La veille, Brassens avait lâché sa guitare, cassé sa pipe... Tonton Georges nous a quitté, il y a 30 ans, ces jours-ci...

Pour en parler, deux proches de Georges Brassens
Son amie proche, et photographe officielle, Josée Stroobants qui a signé aux éditions Didier Carpentier un beau livre intitulé Une vie d'amitié avec Georges Brassens et de qui on retrouve les photographies dans beaucoup d'autres ouvrages.
Egalement avec nous aujourd'hui, l'un de ceux qui font vivre l'héritage musical et poétique de Georges Brassens, Jean-Paul Sermonte, écrivain et président des "Amis de Georges", qui organisent régulièrement des évènements et publient une revue à retrouver sur leur site internet : lesamisdegeorges.com.

Dans le 14ème arrondissement de Paris où habitait Georges Brassens, Impasse Florimont, du 4 au 19 novembre, il y a des hommages, des concerts, des spectacles... "Brassens et nous", c'est 40 animations 100% Brassens, pour se souvenir de Tonton Georges, qu'on n'est pas prêts d'oublier de toutes façons...

Pour plus d'informations, visitez le site de la mairie du 14e arrondissement.

Vous êtes à nouveau en ligne