Littérature jeunesse : Martine a 60 ans

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Entre mode du vintage et ambiance rassurante, les "vieilles" héroïnes de la littérature de jeunesse font leur retrour ! 

Dans la littérature jeunesse des années 2000, de plus en plus
de textes tordent le cou aux stéréotypes sexistes. Pour caricaturer un peu, les
princesses sont en pantalon et les princes ne sont pas que charmants. Face à cette vigilance nécessaire et justifiée, une autre mode bat son plein.
Celle du vieillot, du désuet, du " vintage " !

Une exposition a été consacrée
par exemple à Caroline, l'héroïne de Pierre Probst, en salopette
rouge. Ses aventures sont très recherchées dans les brocantes ! MimiCracra, autre star des années 1980, a fait son retour via une
appli sur tablette.

Fifi Brindacier, qui elle a été créée en 1945, est revenue dans une collection au graphisme vieillot chez hachette jeunesse. 2014, c'est aussi l'anniversaire d'une héroïne d'origine belge et représentative
de ces années là. La fameuse Martine !

Martine à la montagne, Martine au
cirque, Martine au zoo, Martine fait de la danse... 
Une star dessinée par Marcel Marlier et  dont les aventures étaient signées Gilbert Delahaye. 110 millions
d'albums vendus dans le monde entier. Selon les traductions notre Martine
s'appelle aussi Anita, Tiny, Maja, Zana, Debbie, Aysegül ou encore Marika. À
Paris, le Musée en herbe, qui est un lieu pour faire découvrir l'art aux
enfants, lui consacre en ce moment une exposition. Sylvie Girardet est la
directrice des lieux et pour elle "Certes Martine est très lisse mais c'est aussi ce qui explique son succès : son unviers et rassurant. Et puis cette petite fille vit de nombreuses aventures sans parents !  Elle a évolué, s'habille aujourd'hui en jean, a un ordinateur... Le succès continue. "

Ce n'est pas une héroïne déjantée mais
ce n'est pas assez pour lui faire un faux procès ! Cette
exposition est l'occasion de montrer aux enfants le style des livres jeunesse
d'hier et de raconter comment des auteurs inventent un personnage. Au milieu de la
salle, des objets des années 50/60 sont mis en scène : vinyles, vieux
téléphone, livre, magazines... C'est aussi un petit voyage dans le
passé.  

Plus d'information sur l'exposition I love Martine sur http://www.musee-en-herbe.com/

 

Vous êtes à nouveau en ligne