"Le dernier jour du jeûne" avec Simon Abkarian

"Le dernier jour du jeûne" est une pièce écrite, mise en scène et jouée par Simon Abkarian,. Il est entouré, entre autres, d'Ariane Ascaride. Elle est jouée au théâtre des Amandiers à Nanterre. Simon Abkarian, adopté au cinéma par la tribu de Robert Guédiguian, est un comédien qui sait tout faire : jouer chez Ariane Mnouchkine comme dans un James Bond,. Il se lance ici dans une tragi-comédie méditerranéenne, une ode aux femmes, drôle et émouvante.

Voici donc un objet théâtral, enfanté par Sophocle et
Pagnol, accouché par un arménien né au Liban et qui se passe dans une ville
méditerranéenne qui pourrait être Marseille, Beyrouth, Oran ou Athènes, dans
un quartier populaire où la vie est un théâtre qui se joue chaque jour en
poussant les chaises sur le trottoir.

Une mère courage Ariane Ascaride, un
patriarche débonnaire - Simon Abkarian -, une vieille tante cultivée, féministe
et lesbienne - Judith Magre - et deux sœurs, l'une qui veut brûler la vie en
femme libre, l'autre qui attend le grand amour en jeunant, se privant de tout
plaisir terrestre. Sur scène, cela parle fort, avec l'accent, et Ariane
Ascaride jubile de retrouver dans cette pièce la culture populaire de son
Marseille natal : "quand vous avez un cadeau comme cela, vous mourrez
de peur mais vous y allez!"

Cette pièce est aussi un plaidoyer pour les femmes
méditerranéennes.

Dans les instants du quotidien de cette tribu où les hommes
se font servir, dans les désirs d'émancipation des jeunes femmes, dans
l'évocation d'un viol pédophile, Simon Abkarian, qui a grandi au Liban, se sent
redevable envers ces femmes, piliers des sociétés méditerranéennes. "Mais
je ne fais que commencer à en parler. C'est s'amender des dégâts faits aux
femmes!"

Alors si on est un peu dérouté par le mélange de dialogues
pagnolesques et de grandes tirades version tragédie grecque, le public fait un
triomphe aux dix comédiens. Mention spéciale pour Cyril Lecomte et Marie Fabre
qui sont un redoutable cakou et sa mère, hilarants, naturels, on se croirait
vraiment dans un quartier de Marseille.

"Le dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian au
théâtre des Amandiers à Nanterre jusqu'au 6 avril, puis à Limoges du 9 au 11. 

Vous êtes à nouveau en ligne