"L'Apollonide", prison dorée des prostituées

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le bordel comme un pensionnat de jeunes filles, qui donne le sentiment aux occupantes d'être comme dans un cocon. L'Apollonide, souvenirs de la maison close, est un film singulier, sorte de traité sociologique et picturale sur cette prostitution légale au début du siècle dernier. Un film signé Bertrand Bonello.

Synopsis

À l'aube du XXème siècle, dans une maison close à Paris, une prostituée a le visage marqué d'une cicatrice qui lui dessine un sourire tragique. Autour de la femme qui rit, la vie des autres filles s’organise, leurs rivalités, leurs craintes, leurs joies, leurs douleurs... Du monde extérieur, on ne sait rien. La maison est close.

Réalisé par Bertrand Bonello
Avec Hafsia Herzi, Céline Sallette, Jasmine Trinca.

L'Apollonide : Souvenirs de la maison close -...

Vous êtes à nouveau en ligne