Jean-Jacques Goldman, de génération en génération

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'album "Génération Goldman volume 2" est numéro 1 des ventes d'albums dès sa première semaine. Bertrand Dicale propose une explication.

L'album Génération Goldman 2 est n° 1 des
ventes d'albums en France dès sa première semaine : du 26 août au 1er
septembre, il s'est vendu 59.000 CD et 7000 copies numériques de l'album. Le
premier volume de reprises de tubes de Goldman par des jeunes artistes, sorti
fin 2012, s'était vendu à 800.000 exemplaires. Il est trop tôt pour dire si ce
score sera battu mais, en tout cas, quand on fréquente les centres commerciaux,
on entend beaucoup sur la sono le premier single de Génération Goldman 2,
c'est-à-dire Quand la musique est bonne par
Amel Bent et Soprano.

Si vous aime que l'on bouscule les vieilles
idoles, on peut être déçu par cet album. Mais il faut reconnaître qu'il s'agit
de reprises impeccables de fidélité...

Ce n'est pas un hasard si cette – très prospère –
entreprise est un succès : la France a la nostalgie de Jean-Jacques
Goldman.

Dans cette chronique, vous entendez des
extraits de :

Quand la musique est bonne par Amel Bent et Soprano (2013)

Elle a fait un bébé toute seule par Jean-Jacques Goldman (1987)

Elle a fait un bébé toute seule par Elisa Tovati et Mickaël Miro (2013)

Quand la musique est bonne par Jean-Jacques Goldman (1982)

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Vous pouvez aussi retrouver sur le
site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série d'été
La Face cachée des
tubes.

Pendant le Tour de France, nous vous
avons proposé, en vingt-trois épisodes, la chronique Ces chansons qui
font le Tour.

Vous êtes à nouveau en ligne