"Cadix, ou la diagonale du fou" d'Arturo Pérez-Reverte

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Christophe Ono-dit-Biot a eu un coup de coeur pour "Cadix, ou la diagonale du fou" d'Arturo Pérez-Reverte au Seuil. Cet écrivain est une légende de la littérature internationale, c'est l'Alexandre Dumas espagnol contemporain. Arturo Pérez-Reverte est le pape du roman d'aventures.

Cadix, ou la diagonale du fou est un roman d'aventure, historique, de guerre d'amour et un peu un thriller. Arturo Pérez-Reverte voit dans ce siècle de Cadix un conflit entre les forces de l'obscurité historique (le clérgé, l'aristocratie) et les forces du progrès (la bourgeoisie, les armées de napoléon).

Résumé :

Cadix 1811. Joseph Bonaparte est sur le trône d’Espagne et le pays lutte contre l’occupation des armées napoléoniennes. Mais dans la ville la plus libérale d'Europe, les batailles sont d’une autre nature. Des jeunes filles y sont brutalement assassinées à coups de fouet, à l’endroit exact où tombent les bombes françaises. Ces meurtres tracent sur la ville une carte sinistre, un échiquier sur lequel la main d’un joueur invisible semble déplacer ses pions selon les lignes de tir, la direction des vents, ou de savants calculs de probabilités, scellant le destin des personnages : un policier brutal et corrompu, l’héritière d’une importante compagnie de commerce maritime, un corsaire prêt à risquer sa vie par amour, un taxidermiste misanthrope et un excentrique artilleur français.

Cadix, ou la Diagonale du fou, narre la fin d’une époque dans une ville énigmatique et ténébreuse sous l’apparente blancheur de ses murs et de sa lumière océane.

Traduit de l’espagnol par François Maspero

Vous êtes à nouveau en ligne