"Un tiers des Français ont des revenus en baisse d'une année sur l'autre" ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est en tout cas ce qu'affirme Eric Woerth sur LCI. Le député Les Républicains de l'Oise voulait ainsi souligner les difficultés qu'ont ces Français à payer l'impôt sur le revenu. Et... il a raison.

Petite précision pour commencer : Eric Woerth exagère lorsqu'il affirme que "30% de nos concitoyens" connaissent une baisse de revenu d'une année sur l'autre. Il faut plutôt parler de 30% des foyers fiscaux imposables sur le revenu. Ce qui n'est pas du tout la même chose, sachant que seulement la moitié des contribuables sont soumis à cet impôt, soit environ 7,5 millions de contribuables.

Mais pour le reste "l’analyse des revenus des foyers fiscaux imposables montre qu’au moins un tiers des contribuables connaissent chaque année une baisse de revenu. Cette proportion a même atteint 40 % depuis 2008 du fait de la dégradation de la conjoncture économique", notait la Cour des comptes en 2012 sur la base d'éléments communiqués par la Direction générale des finances publiques. On retrouve donc bien le chiffre avancé par Eric Woerth. 

Cette perte de revenu peut être très importante. "Un tiers des contribuables qui connaissent une baisse de revenu (soit environ 10 % du total des contribuables) subissent une baisse supérieure à 30 %" (notion de "baisse brutale de revenu" au sens de l’administration fiscale), poursuit la Cour des comptes. 

Une chute de revenu due une grande partie à des départs à la retraite ou une période de chômage. Mais elle peut aussi venir d'une situation conjugale, comme un divorce, ou familiale (perte d'allocations). 

Vous êtes à nouveau en ligne