VRAI OU FAKE Un cheikh qatari a-t-il vraiment refusé de serrer la main à deux femmes arbitres après un match de football ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La vidéo, très partagée sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, laisse entendre que le membre de la famille royale du Qatar les a volontairement ignoré, lors de la Coupe du monde des clubs. Les organisateurs se défendent et dénoncent un "malentendu". 

C'est une séquence de 41 secondes qui a beaucoup fait parler. Une vidéo, relayée des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux suggère qu'un cheikh qatari a refusé de serrer la main à deux femmes arbitres. La scène se passe jeudi 11 février à Doha, au Qatar. La finale de la Coupe du monde de football des clubs vient de se terminer, le Bayern Munich s'apprête à soulever son trophée mais avant, ce sont les arbitres de la rencontre qui reçoivent une médaille. Cependant, tous n'ont pas le droit aux mêmes traitements visiblement.

Lorsque les deux arbitres hommes sont récompensés, ils saluent ensuite du poing le président de la Fifa et le cheikh qatari. En revanche, pour les deux femmes qui suivent, la situation est différente. Le patron de la Fifa leur glisse un mot à l'oreille pendant quelques secondes puis elles continuent leur chemin en passant devant le cheikh, sans s'arrêter ni le saluer. Pour de nombreux internautes, c'est le président de la Fifa qui leur a demandé de l'éviter. De nombreux médias ont relayé ces images diffusées à la télévision en affirmant aussi que le cheikh les avait volontairement ignoré.

Le Qatar et la Fifa se défendent 

Vu l'ampleur de la polémique et à un an de la Coupe du monde au Qatar, la Fifa et le comité d'organisation qatari ont décidé de réagir pour "dénoncer des mensonges" et surtout donner leur version des faits. Pour se défendre, les Qataris parlent d'un "malentendu" et avancent deux arguments. Il s'agissait, selon eux, d'éviter les contacts physiques en pleine pandémie... ce qui n'a pas empêché le cheikh de saluer la plupart des joueurs au cours de la cérémonie. Le comité d'organisation affirme également qu'un des hommes arbitre n'a pas salué non plus le cheikh. Ce qui est vrai. On l’aperçoit très brièvement sur la vidéo qui tourne sur les réseaux sociaux et nous avons pu le confirmer en consultant les images de la chaîne L’Équipe.

Gianni Infantino, le patron du foot mondial, assure dans un communiqué qu'il n'a pas donné de consigne aux deux femmes arbitres mais qu'il les a félicitées pour leur performance. C'était la première fois que des femmes officiaient à ce niveau dans une compétition masculine de la Fifa. Une version confirmée par les deux arbitres brésiliennes qui se sont exprimés sur Twitter. 

En résumé, malgré des images très ambiguës, rien ne permet d'établir formellement que le cheikh qatari a refusé de leur serrer la main, ni qu'on l'a interdit à ces deux femmes.

Vous êtes à nouveau en ligne