VRAI OU FAKE Un an après, la Suède a-t-elle choisi la bonne stratégie face au Covid-19 ?

Sa politique sanitaire non contraignante a été citée en exemple par les opposants au confinement, mais le bilan du royaume est considée aujourd'hui comme "un échec" par le roi lui-même. 

Face à une épidémie hors normes, la Suède s'est distinguée de ses voisins européens en refusant le confinement, le masque obligatoire ou la fermeture des bars et restaurants. Le nombre de cas de Covid-19 et la mortalité étaient faibles au printemps dernier, ce qui a amené certains hommes politiques à saluer cette stratégie. En France, Florian Philippot, du mouvement Les Patriotes estime que "la Suède (…) est en train de réaliser une performance extraordinaire sans aucune restriction". Mais le 16 novembre 2020, le Premier ministre suédois Stefan Löfven est soudain très alarmiste en s’adressant à la population : "N'allez pas à la salle de sport, n'allez pas à la bibliothèque, ne faites pas de dîners, ni de fêtes. Annulez !" Que s'est-il passé en l’espace de huit mois ?  

>> Masques, deuxième vague, tests... Une année d'informations contradictoires sur le Covid-19 

Quand l’épidémie apparaît en mars 2020, la Suède a choisi d’être non coercitive. Elle a misé sur la responsabilisation de la population en se contentant de recommander la distanciation sociale, le télétravail. Les personnes âgées sont appelées à rester chez elles. L'épidémiologiste en chef du pays Anders Tegnell table sur une possible "immunité collective" qui permettrait à terme de protéger la population. Les Suédois apprécient de se balader librement dans les rues, sans masque.  

Les premiers doutes  

Mais dès le mois de juin, les interrogations et les critiques apparaissent. Anders Tegnell reconnait que la Suède "aurait pu mieux faire" dans sa lutte contre le Covid-19. À la mi-juin, la Suède devient le 5e pays le plus touché au monde par la mortalité en proportion de sa population, plus que la France. Elle affiche aussi un mauvais bilan sanitaire comparé aux autres pays scandinaves. Alors, fin juin, les Suédois sont appelés à télétravailler jusqu'à la fin de l'année.   

Début septembre, le pays refuse d'imposer le masque, alors qu'il se généralise en Europe. Mais en novembre, le taux d'incidence grimpe. Le 16 novembre, le Premier ministre lance son appel et recadre la population qui s'est trop laissée aller, n'a pas été suffisamment responsable. La jauge des événements publics est limitée à huit personnes. On déconseille aussi aux Suédois de faire des visites dans les maisons de retraite, où sont survenus la moitié des décès du Covid-19. Un rapport révèle que 40% de pensionnaires de maisons de retraite n'ont jamais été examinés par une infirmière. La Suède sait qu’elle a échoué dans la protection de ses aînés dans des maisons de retraite manquant de moyens et de personnels.    

À la mi-décembre (17/12), le pays comptait 7 893 morts. En proportion de la population, c'est 14 % de moins que la France. Juste avant les vacances de Noël, les hôpitaux étaient saturés et leur direction lançait des appels à l'aide pour obtenir des renforts en personnel. Au même moment, le roi de Suède Carl XVI Gustaf, habituellement très discret, livrait un commentaire en forme de verdict sur l'action du pays vis-à-vis de l'épidémie : "Je crois que nous avons échoué."   

Coronavirus : la rétro du Vrai du faux 2020

"D’ici un mois il n’y aura plus de coronavirus" : comment certains médecins et experts se sont trompés sur la deuxième vague de Covid-19

"Il faut dix ans pour créer un vaccin"comment un vaccin contre le Covid-19 a finalement été trouvé en un temps record

"L’usage du masque en population générale n’est pas utile" : comment, en un an, le gouvernement a changé radicalement de position

"Les enfants sont peu porteurs du virus et peu contagieux" : comment les connaissances scientifiques sur le covid-19 ont évolué

"Les personnes âgées doivent rester confinées" : les revirements de l'exécutif

Qu'est-ce qu'un cas contact, quelles mesures d'isolement ? Comment les critères ont évolué

• De la pénurie au pays "qui teste le plus" : comment la France a évolué sur le dépistage du Covid-19

• La Suède a-t-elle eu raison contre tout le monde dans sa stratégie contre le Covid-19 ? ?

"Le pangolin est responsable de la transmission du virus à l'Homme" : quand est comment le Covid-19 est apparu

Vous êtes à nouveau en ligne