VRAI OU FAKE Oui, les femmes touchent 40% de retraite en moins par rapport aux hommes

Alors que les contours de la prochaine réforme des retraites commencent à se dessiner, l'ancienne ministre Ségolène Royal craint que les femmes soient les principales victimes de l'allongement de la durée de cotisation.

Les femmes seront-elles les grandes perdantes de la prochaine réforme des retraites. C'est la crainte de l'ancienne ministre socialiste Ségolène Royal. Voilà ce qu'elle en a dit lundi 2 septembre sur le plateau de France 2

Chaque fois qu'il y a une réforme des retraites, ce sont les femmes qui en sont les principales victimes. Pourquoi ? Parce qu'on passe à un système de prolongement de la durée de cotisation. On sait que les femmes ont des durées de cotisations moins importantes que celles des hommes. Et déjà la retraite des femmes est de 40% inférieure à celle des hommes.

Ségolène Royal

Une pension inférieure de 800 euros brut en moyenne

La pension des femmes est effectivement largement en-dessous de celles des hommes : 42% inférieure pour les droits directs, selon les chiffres de la Drees, la direction des études et statistiques du ministère de la Santé. Pour être un peu plus concret, la pension moyenne était de 1 099 euros brut pour les femmes contre 1 908 euros pour les hommes en 2016.

La faute aux durées de cotisations plus courtes ?

Vrai aussi, mais pas seulement. Les femmes sont moins présentes effectivement sur le marché du travail et elles sont plus souvent au travail à temps partiel. Il y a également les interruptions de carrière liées à la maternité. Mais ce qui pèse aussi sur le montant des pensions de retraite, c'est évidemment le fait que les femmes sont moins bien rémunérées que les hommes, avec un salaire net moyen inférieur de 18,5%.

D'autres "avantages" à prendre en compte

Il y a malgré tout des éléments qui atténuent un peu ces inégalités face à la retraite. Et surtout la pension de réversion car dans les couples mariés et hétérosexuels, les femmes vivent en moyenne plus longtemps et sont plus jeunes que leurs conjoints. Si on prend en compte ces aides, les femmes perçoivent au final 29% de pension de retraite en moins que les hommes.

Un écart qui se réduit de plus en plus

Si les réformes des retraites allongent effectivement les durées de cotisation, les femmes font de plus en plus de carrières complètes et à de meilleurs postes. Et au final, petit à petit, les inégalités entre les hommes et les femmes sur la retraite se réduisent lentement. Selon la Drees, les femmes de plus de 80 ans touchent une pension directe inférieure de 53% par rapport aux hommes mais cet l'écart tombe à 35% chez les 65-69 ans.

Vous êtes à nouveau en ligne