Oiseaux morts, coronavirus, mise en service en France... Trois intox sur la 5G, le futur réseau mobile

Le réseau qui doit remplacer la 4G inquiète certains. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Alors que la 5G doit être déployée d'ici la fin de l'année 2020 en France, plusieurs nouveaux maires écologistes de grandes villes, comme Bordeaux, réclament un moratoire sur cette nouvelle technologie. La Convention citoyenne pour le climat l'a aussi évoqué. Ils mettent en avant la consommation d'énergie ou les risques pour la santé. Sur ces points, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) n'a pas encore tranché, faute de données scientifiques notamment parce que la 5G est encore peu utilisée dans le monde. L'Anses doit rendre son rapport final début 2021.

La 5G tuerait des oiseaux et ce serait une preuve de sa nocivité. Vous avez peut-être vu passer ces images à Barcelone en Espagne ou à la Haye aux Pays-Bas où l'on voit des dizaines de volatiles morts jonchés sur le sol. Dans les deux cas, la 5G a été accusée car une antenne viendrait d'être installée à côté, sauf que tout ça est faux. À Barcelone par exemple, les autorités ont expliqué que les oiseaux avaient été empoisonnés et à la Haye au moment ou la vidéo a été tournée, la 5G n'avait pas encore été installée. Donc non, il n'y a pas de preuves que la 5G tue les animaux. 

Pas de lien entre le Covid et la 5G 

Plus récemment, la 5G a même été accusée d'avoir accéléré l'épidémie de coronavirus. Cette rumeur est née après les premiers cas à Wuhan en Chine où la 5G est déployée dans la ville. Cette théorie que le virus se propagerait avec les ondes a beaucoup séduit sur les réseaux sociaux sauf qu'elle est entièrement fausse. Par exemple en France, la 5G n'a pas été déployée et il y a bien eu des cas de Covid-19, même chose dans d'autres pays qui ne sont pas équipés et qui ont été durement touchés, comme l'Iran. Inversement, la Corée du Sud est couverte par ce nouveau réseau et a eu relativement peu de de malades. Autrement dit, il n'y a aucun lien entre la 5G et le coronavirus.

La 5G n'a pas été installée "en douce" pendant le confinement 

Cette intox est liée à une ordonnance prise le 26 mars dernier pour assurer la continuité de services de communication, avec la possibilité d'installer une antenne plus rapidement en cas de besoin, le temps de l'état d'urgence sanitaire. L'Arcep, l'autorité de régulation assure que cette ordonnance n'a rien à voir avec le déploiement de la 5G. 

Vous êtes à nouveau en ligne