VRAI OU FAKE Non, cette vidéo virale ne montre pas les incendies en Amazonie

Depuis quelques jours, une vidéo très virale sur les réseaux sociaux dit illustrer les ravages des incendies en Amazonie. Problème : elle n’est pas récente et n’a pas été tournée en Amazonie.

C'est une vidéo qui compte plusieurs millions de vues sur Facebook, Twitter et Youtube avec des hashtags comme #prayforamazonia. On y voit des flammes qui détruisent des arbres et une femme portant une couronne de plumes qui apparaît au premier plan. Très émue, elle prend la parole : "Depuis deux ans nous nous battons pour préserver notre réserve et ces abrutis y ont mis le feu ! Ils tuent nos rivières et maintenant ils mettent le feu à notre réserve. Demain nous bloquerons les routes et je veux que tous les médias ici voient cela".

Une vidéo tournée à 3000 km de l'Amazonie

La vidéo a fait ses premières apparitions sur des comptes Facebook brésiliens au début du mois de juillet. La scène se déroule près du village Naô Xohã, non loin de Belo Horizonte, la capitale de l'état du Minas Gerais, à l'Est du Brésil. Il s'agit d'une zone de forêt atlantique, à plus de 3000 km de l'Amazonie. Une chaîne de télévision locale brésilienne avait d'ailleurs parlé de l'incendie, le 8 juillet dernier

Les habitants du village évoquent un probable incendie criminel

Le 6 juillet dernier, un incendie s'est déclaré près de village brésilien. Les habitants parlent d'un acte criminel dans le but de les chasser de leurs terres, plusieurs mois après avoir déjà été touché par la pollution de leur rivière après la rupture du barrage minier de Brumadinho qui a fait 115 morts.

Pour l'instant, les autorités ne confirment pas l'origine criminelle acte criminel. Une enquête est actuellement en cours.

Qui est la femme sur la vidéo ?

Plusieurs sites brésiliens ont quant à eux retrouvés l'identité de la femme qui apparaît dans la vidéo. Elle s'appelle Celia Ângohó et serait membre de la tribu indigène Pataxo. Interrogée par Projeto Comprova, une coalition de 24 médias pour lutter contre la désinformation, elle se dit triste que sa vidéo soit partagée pour illustrer ce qu'il se passe en Amazonie alors que personne ne parle de son village Naô Xohã.

On me dit qu'ils utilisent la vidéo pour défendre l'Amazonie mais c’est un incendie qui s’est produit dans mon village Naô Xohã.

Celia Ângohò, membre de la tribu Pataxo

Vous êtes à nouveau en ligne