VRAI OU FAKE Nicolas Bay dit-il vrai sur Édouard Philippe et la "grande mosquée" du Havre ?

Le dirigeant du Rassemblement national reproche à l’actuel Premier ministre et ancien maire du Havre d’avoir reconnu que de l’argent public a été donné à ce lieu de culte.

Nicolas Bay, eurodéputé du Rassemblement national, s’est lancé dans une attaque contre Édouard Philippe jeudi 20 février sur franceinfo. Il critique notamment l’attitude de l’ancien maire du Havre face vis à vis d’une mosquée dans la ville normande : "Édouard Philippe, maire du Havre en campagne électorale en 2014, a assumé dans la presse locale, 'Paris Normandie', le financement d'activités culturelles et cultuelles pour la grande mosquée du Havre entre les mains des Frères musulmans et financée par le Qatar. Tout ça est public. Cela a fait l'objet d'un livre de Christian Chesnot et Georges Malbrunot". Ce que dit Nicolas Bay est une compilation de choses fausses et vraies et la cellule le Vrai du Faux vous explique pourquoi.

Nicolas Bay mélange des informations qui ne correspondent pas aux bonnes dates et confond deux mosquées du Havre. L’eurodéputé du Rassemblement national se livre à plusieurs raccourcis trompeurs.

Faux sur les dates et les mosquées

Ce n’est pas en 2014 qu’Édouard Philippe a "assumé le financement d’activités" d’une mosquée havraise dans la presse locale, comme le dit Nicolas Bay. Selon nos confrères de Paris Normandie que nous avons contactés, il existe bien une interview de l’ancien maire du Havre sur le sujet, mais elle date du 26 février 2011.

Que dit précisément Édouard Philippe au sujet des mosquées ? Il déclare notamment qu'"on a parfois fait en sorte de […] participer au financement d’équipements culturels contenus dans le projet cultuel". On voit qu’Édouard Philippe ne parle pas littéralement de "financer des activités cultuelles", comme l’affirme Nicolas Bay, ce qui n’est pas étonnant dans la mesure où c’est interdit par la loi. Et Édouard Philippe parle d'une période antérieure à février 2011.

Par ailleurs, il est important de démêler le vrai du faux sur les dates avancées par Nicolas Bay. Car la "grande mosquée du Havre", la mosquée de Caucriauville, à laquelle il fait allusion, n’a ouvert qu’en 2015.

Il faut savoir qu’une autre mosquée été inaugurée deux ans avant, en septembre 2013 au Havre, en présence d’Édouard Philippe, dans le quartier de la Mare-Rouge. Il est probable que Nicolas Bay ait confondu les mosquées, puisqu’il affirme aussi sur franceinfo qu’Édouard Philippe est "allé inaugurer en pleine campagne municipale une mosquée […] financée à hauteur de 200 000 euros par le Qatar". Mais cette mosquée-là, à Caucriauvile, financée par le Qatar, n’a été inaugurée qu’en 2015 et Édouard Philippe n’était pas là. Il s’était fait représenter, selon Georges Malbrunot, co-auteur du livre Qatar Papers, que nous avons contacté.

Vrai sur le financement du Qatar

Si Nicolas Bay mélange les dates, les mosquées et les inaugurations, il n’en demeure pas moins que la mosquée de Caucriauville a effectivement reçu 200 000 euros de l’ONG Qatar Charity, comme l’indiquent Georges Malbruno et Christian Chesnot dans leur livre. Cela correspond à un financement à hauteur de 20% environ du coût total de la construction. Les 80% restants sont venus des fidèles. L’aide de Qatar Charity a été sollicitée indirectement par l’association des musulmans du Havre (AMH), proche de la mouvance des Frères musulmans, selon Qatars Papers.

Quant à des financements éventuels de la municipalité du Havre, il n'y en a pas eu pour la mosquée de Caucriauville. Contactée par franceinfo, la mairie affirme qu'elle n'a trouvé "aucune trace" dans ses archives d'une "subvention, de versement d'argent, à l'association des musulmans du Havre [qui gère cette mosquée] ni à aucune autre association cultuelle".

Vous êtes à nouveau en ligne