Michèle Alliot-Marie : "La gauche a changé tous les préfets en quelques jours"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La député européenne et ancienne ministre assure que la gauche a mené une chasse aux sorcières sans précédent dans la haute administration : "A quoi avons-nous assisté quand la gauche est arrivée au pouvoir ? Tous les préfets ont été changés, tous les recteurs ont été changés en l'espace de quelques jours".

Une fois arrivée au pouvoir la gauche n'a pas mené la chasse aux sorcières décrite par Michèlle Alliot Marie. Tous les préfets, recteurs et directeur des grandes administrations centrales n'ont pas été changés. Aujourd'hui, neuf préfets de région ou de département ont été nommés avant l'élection de François Hollande. C'est aussi le cas de sept recteurs d'académie mis en place par la droite. 

Sachant qu'il y a 127 préfets territoriaux, les neuf nommés par la droite représentent une infime minorité. Mais ces changements n'ont pas eu lieu en quelques semaines et il n'y en a pas eu plus que lors d'autres prises de pouvoir comme le laisse entendre Michelle Alliot-Marie.

Sur les trois premiers mois de son mandat, François Hollande a nommé 27 préfets de département ou de région. A titre de comparaison, Nicolas Sarkozy en a nommé 43 entre mai et août 2007. La palme revient à François Mitterrand en 81 avec 65 préfets nommés en l'espace trois mois.

Un préfet change de poste tous les deux ans

La nomination des préfets en Conseil des ministres est forcément un processus politique, surtout en début de mandat. Mais d'autres raisons peuvent expliquer la multitude de ces changements dans la haute administration, notamment les nombreuses évolutions de carrière chez les préfets.

L'été dernier, la Cour des comptes s'est penchée sur la gestion des préfets. En moyenne un préfet reste à peine deux ans à son poste. Et puis, chaque année, un préfet sur deux change d'affectation. Le point positif pour la Cour des comptes, c'est qu'en n'étant que de passage dans un territoire, un prefet a plus de chance de rester indépendant. Mais le problème c'est qu'il aura plus de mal à faire appliquer la politique du gouvernement qu'il est censé servir. 

Sources

La note de la Cour des comptes sur la gestion des préfets

Le site Legifrance pour retrouver les nominations de préfets

Le plus numérique du Vrai du faux

L'artiste Banksy arrêté hier par la police à Londres. Arrêté en flagrant délit de vandalisme d'après le National Report qui cite la BBC. Au passage, la police britannique a dévoilé le visage et le vrai nom du célèbre eartiste de stree-art qui avait su resté anonyme pendant des années. Sauf que c'est un faux, National Report est un site d'informations satiriques. Paul Horner n'est donc pas le vrai nom de Banksy.

Vous êtes à nouveau en ligne