Médicaments génériques : "Trois quarts des ventes en Allemagne contre un tiers en France"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est l'un des points du projet de loi sur le financement de la Sécurité sociale discuté en ce moment à l'Assemblée nationale : développer la consommation de médicaments génériques pour générer des économies. D'après Didier Migaud, président de la Cour des comptes, la France est à la traîne par rapport à ses voisins.

En Grande et en Allemagne, 75% des médicaments vendus sous couverture médicale sont des génériques, soit effectivement les trois quarts des boîtes écoulés en pharmacie, contre environ 30% en France. Le pays est donc à la traîne, mais c'est quand même mieux qu'au Japon, en Suisse ou encore en Italie parmi les pays de l'OCDE. 

Mais comment expliquer le retard de la France par rapport au Royaume-Uni et l'Allemagne? Alexis Dussol, auteur d'un Que sais-je ? sur les médicaments génériques y voit trois raisons : En France, le marché du médicament générique est récent par rapport aux autres pays. Il s'est développé en France qu'à la fin des années 90. Deuxième raison, la France ne s'est pas assez appuyée sur les médecins mais exclusivement sur le droit de substitution accordé aux pharmaciens.Enfin, les pouvoirs publics ont trop mis l'accent sur les économies que ces médicaments génériques généraient, plutôt que sur leur efficacité. Du coup, les Français pensent qu'il s'agit de médicaments low-cost et moins actifs que les médicaments de marque.

2,5 milliards d'euros d'économies

Malgré tout, les ventes de génériques ont explosé en France ces dernières années.  Et notamment grâce à l'instauration il y a deux ans du dispositif "Tiers payant contre génériques" pour pousser les clients de pharmacies à acheter des médicaments de substitution. 

La part des génériques dans l'ensemble des médicaments remboursables est passé de 4 à 18% en l'espace de 10 ans. Les professionnels du secteur affirment de leur côté que les génériques ont permis d'économiser quelques 2 milliards et demi d'euros l'an dernier.

Sources

Le panorama de la santé 2013 (OCDE)

Les comptes nationaux de la santé en 2013 (Drees)

Coût des génériques en Europe (Points de repère, Assurance maladie)

Les ressources de l'Association des professionnels du médicament générique

Le Mémento du médicament 2014 (Mutualité française)

Le plus numérique du Vrai du faux 

Le gouvernement a changé le nom des vacances par "respect envers toutes les religions". C'est en tout cas ce qu'affirme un message relayé avec le mot clé touchepasaupèrenoel.

C'est faux, il suffit de faire un tour sur le site du ministère de l'Education pour s'en rendre compte.