Les syndicats disent-ils vrai sur les milliards de Sanofi ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les syndicats du groupe pharmaceutique, qui a annoncé la suppression de 900 emplois hier, affirment que Sanofi est l'un des trois groupes les plus rentables du CAC 40. Vrai ou faux ? Réponse ici.

Vrai !

Le résultat net de Sanofi s'est élevé à 8,795 milliards d'euros en

  1. Cela représente 26,3% du chiffre d'affaire, un taux quatre fois
    plus élevé que celui de Total. Sanofi est aujourd'hui le groupe le plus
    rentable du CAC 40.
    L'an dernier, comme l'affirment les syndicats,
    près de 40% des bénéfices (3,5 milliards d'euros) ont été distribués aux
    actionnaires, ce qui n'est pas exceptionnel dans le paysage du
    capitalisme français, selon les spécialistes de la finance.     
    Reste
    qu'un certain nombre de chiffres frappent l'imaginaire du public en
    période de plan sociaux.

Chiffres choc

L'entreprise étant
très profitable, son cours de bourse se porte bien. Il a grimpé en un
an de 44% pour atteindre 69,23 euros.   
Par ailleurs, le patron de
Sanofi est l'un des mieux payés du CAC 40. Chris Viehbacher touchera
cette année un salaire fixe de 1,26 millions d'euros auxquel il faut
ajouter une part variable qui peut atteindre 200% de son fixe. L'an
dernier, cette part variable lui a rapporté 2,28 millions d'euros, sans
compter ses stocks options (240.000 euros prévus cette année).

Pourquoi
les restructurations ?

Les dirigeants de Sanofi engagent des
restructurations car
ils estiment d'abord que le groupe n'est pas
assez efficace sur certains secteurs vitaux. Jérémy Gaudichon, gérant de
fonds chez KBL Richelieu,
explique que "Sanofi dépense des budgets très importants de
recherche et développement, près de cinq milliards d'euros par an. Force
et de constater que depuis une dizaine d'années, la productivité de
cette recherche et développement a été extrêmement faible avec très peu
de produits sortis des laboratoires de recherche et développement".

De
plus, Sanofi a récemment fait une croix sur son médicament star, le Plavix, dont le brevet est tombé dans le domaine
public en France et aux Etats-Unis, remplacé par des médicaments
génériques. Cet anticoagulant était le premier médicament de France et
le deuxième dans le monde. Sanofi avait anticipé depuis quelques temps
la perte de cette "machine à cash" . Depuis 3 ans, le laboratoire a
supprimé 4.000 emplois, auxquels s'ajoute la perte de 900 postes
annoncée hier. Aujourd'hui, 28.000 personnes travaillent encore chez
Sanofi en France.    

Vous êtes à nouveau en ligne