"Les ouvriers ont sept ans d'espérance de vie en moins que les cadres" ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour tenter de justifier la mise en place du compte pénibilité, la ministre du Travail affirme qu'un ouvrier a sept ans d'espérance de vie en moins qu'un cadre. Et Myriam El Khomri a plutôt raison.

L'espérance de vie des Français augmente de façon quasi continue depuis la fin des années 70. Les hommes de 35 ans ont gagné 7 années et les femmes 5,5. Une hausse générale qui masque une inégalité sociale entre ouvriers et cadres. D'après les données publiées par l'Insee en début d'année, "les hommes cadres vivent en moyenne six ans de plus que les ouvriers dans les conditions de mortalité de 2009-2013". Myriam El Khomri est donc dans le bon ordre de grandeur. Par contre, chez les femmes, la différence n'est "que" de trois ans entre une ouvrière et une cadre. 

La ministre du Travail explique cette différence par la pénibilité subie par les ouvriers. L'exposition à des produits physiques, les accidents du travail, les efforts physiques expliquent bien une partie de cet écart d'espérance de vie, d'après l'Insee. Mais pas seulement. Les comportements à risques (tabac, alcool, alimentation) représentent une part non négligeable de cette différence. D'ailleurs, les ouvrières, qui consomment moins d'alcool que les hommes cadres et ont un meilleur suivi médical, vivent en moyenne un an de plus que ces derniers.

Sources : Les hommes cadres vivent toujours 6 ans de plus que les hommes ouvriers