VRAI OU FAKE Le vrai du faux. Non, une école primaire des Bouches-du-Rhône n'a pas interdit Noël

Antoine Krempf passe au crible un fait repéré dans les médias et sur les réseaux sociaux. Ce lundi, une histoire authentique mais détournée concernant un mot collé dans un cathier d'élève. 

C'est déjà le début de la saison des intox de Noël. Depuis une dizaine de jours, la photo d'un petit mot collé dans le cahier de correspondance d'un élève a été partagé plus de 120 000 fois depuis le compte Facebook d'un youtubeur

Voilà ce qu'on y lit : "Certains parents ayant montré leur désaccord face à la célébration de Noël dans l'école, nous vous informons que toute activité autour de cette fête est annulée (concert de Noël, travaux manuels, etc) pour ne pas déroger aux règles de la laïcité."

"Hors de question de laisser passer ce genre de choses, on aura tout vu et tout entendu. C'est quoi la prochaine étape ? Partagez massivement... commente le youtubeur en question", écrit l'auteur du message qui accompagne la photo.

Un message authentique mais périmé

Ce message a effectivement été collé dans les cahiers de liaison d'un établissement scolaire. C'est une initiative de la direction d'une école primaire d'une commune près de Marseille pour être un tout petit peu plus précis.

Mais comme l'expliquait il y a maintenant un mois l'inspection d'académie au site 20 minutes, ce mot a été écrit après une réunion de parents d'élèves pendant laquelle une mère s'est opposée aux célébrations de Noël organisées dans l'établissement depuis plusieurs années. La directrice a donc décidé de tout annuler par crainte de ne pas être raccord avec les principes de laïcité.

Sauf que, quelques jours plus tard, un correctif a été renvoyé aux parents : il y aura bien un concert et des ateliers manuels pour Noël dans cette école primaire. Tout aurait pu s'arrêter là.... mais la photo du petit mot dans le carnet de liaison se moque des correctifs.

On l'a vu ces derniers jours traverser l'Atlantique pour nous raconter qu'il s'agit d'une école au Québec. Puis elle a donc trouvé refuge sur le compte Facebook de notre youtubeur avec ses 170 000 abonnés, et qui contribue donc à la faire connaître à encore un peu plus de monde. 

Vous êtes à nouveau en ligne