VRAI OU FAKE Le vrai du faux. Non, la moitié des retraités allemands ne sont pas obligés de travailler

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Victor Matet revient ce matin sur une affirmation du secrétaire général de la CGT à propos des retraités allemands qui continuent à travailler.

Invité mardi 19 mars sur franceinfo, Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT y a affirmé qu'un retraité allemand sur deux était obligé de continuer à travailler.

Pourquoi c'est faux

D'après les derniers chiffres officiels de l'équivalent de l'Insee en Allemagne, plus de 900 000 personnes, soit 11% des retraités âgés de 65 à 74 ans, ont un travail. Ce sont le plus souvent ce qu'on appelle des minijobs, des petits emplois mal payés. Une étude indique que ce sont ne sont pas forcément les plus pauvres qui occupent ces emplois mais des retraités qui ont envie de s'occuper, de conserver un lien social, ou tout simplement de continuer à travailler.

La retraite en Allemagne est en moyenne de 1 100 euros brut contre 1 389 euros en France. Le nombre de retraités allemands au travail a doublé en quelques années mais il est donc de 11% aujourd'hui.

50% de retraités pauvres

Ce chiffre de 50%, on le retrouve tout de même puisque la moitié des retraités allemands touchent une pension de base inférieure à 700 euros, souvent complétée ensuite par des plans d'épargne ou donc par ces fameux mini jobs. Sans ces compléments, contrairement à la France, en moyenne, les retraités vivent donc sous le seuil de pauvreté.

On le retrouve encore ce chiffre de 50% puisque le retraité allemand touche en moyenne moins de la moitié du salaire qu'il percevait en travaillant, contre environ 70% en France.

Et ce chiffre de 50% on pourrait le retrouver dans les prochaines années comme proportion du nombre de retraités dans la société allemande : un actif pour un retraité ! Voilà ce qui attend l'Allemagne d'ici 20 ou 30 ans d'après de nombreux experts, si le veillissement de la population continue.

En France aussi les retraités travaillent

Ils sont près de 500 000 à effectivement cumuler leur pension avec un emploi. C'est 3% de l'ensemble des 16 millions de retraités.Et comme en Allemagne, ce chiffre a doublé en quelques années. Et pourrait encore grimper, puisque comme en Allemagne, la population française vieillit. Mais de là à toucher la moitié des retraités, il y a une marge. Comme, vous l'avez compris, chez nos voisins allemands.

Vous êtes à nouveau en ligne