VRAI OU FAKE Le vrai du faux. Non, il n'y a pas une vingtaine de Français et de Françaises inhumés au Panthéon

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd’hui, l'eurodéputé du Rassemblement national Nicolas Bay qui affirme qu'"une vingtaine de Français et de Françaises" sont inhumés au Panthéon.

Invité de la matinale de franceinfo, mardi 3 juillet, Nicolas Bay est dans "Le vrai du faux", mercredi matin. Le député européen du Rassemblement national (ex-FN) a déclaré qu'"une vingtaine, je crois, de Français et de Française" sont inhumés au Panthéon, avant de faire reprendre par Bruce Toussaint.

C'est faux. Avec une vingtaine, Nicolas Bay est effectivement loin du compte. Après, figuez-vous que ce n'est pas si évident de donner un chiffre précis, car cela dépend comment l'on compte. Par exemple en 1907, le scientifique et homme politique Marcellin Berthelot entre au Panthéon, mais il n'est pas seul. Il est accompagné de son épouse Sophie Berthelot, car c'était la volonté de la famille. Elle est donc devenue la première femme inhumée au Panthéon, mais en tant qu'"épouse de" et pas pour elle-même. Et il y a d'autres cas complexes du genre. En fait, selon les décomptes, il y a entre 75 et 78 personnalités au Panthéon.

Nicolas Bay dit aussi qu'il y a généralement du temps entre le décès et l'entrée au Panthéon. Il est vrai que cela s'est passé rapidement pour Simone Veil, qui a été inhumée au Panthéon un an quasiment jour pour jour après sa disparition. Nicolas Bay n'a pas tort de dire que c'est assez rare. Mais elle est loin d'être la seule dans ce cas.

Les autres exemples d'entrée rapide au Panthéon

Le socialiste Paul Painlevé, mathématicien, mais aussi président de la Chambre des députés, ministre de la guerre, président du Conseil et ministre des Finances dans les années 1920. Il meurt le 29 octobre 1933 et entre au Panthéon le 4 novembre. En une semaine c'était fait.

Si je reprends le cas Marcellin Berthelot, il était donc chimiste, mais aussi sénateur, ministre de l'Instruction public et des Affaires étrangères à la toute fin du 19e siècle.
Il meurt le 18 mars 1907 et il entre au Panthéon le 25, lui aussi, une semaine plus tard. Donc oui, on peut très bien être une personnalité politique et faire une entrée rapide au Panthéon.

Vous êtes à nouveau en ligne