VRAI OU FAKE Le vrai du faux. Non, cette vidéo ne montre pas des "députés fantômes qui signalent leur présence"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Antoine Krempf passe au crible des faits repérés dans les médias et les réseaux sociaux. Aujourd'hui, une publication qui dénonce la malhonnêteté des parlementaires français. 

Les députés seraient payés à ne rien faire. C'est en substance ce que l'on peut retenir des commentaires qui accompagnent une vidéo massivement relayée en ce moment sur Facebook. La vidéo a été partagée à plus de 400 000 reprises en près d'un mois sur le réseau social. La scène se déroule dans un hémicycle dans lequel on voit un homme en costume cravate se baladant dans les travées. Dans sa main se trouve une douzaine de cartes, semblables à des cartes de vote électronique réservées aux parlementaires, qu'il place les unes après les autres dans des lecteurs.

La vidéo est accompagnée du texte suivant : "Regardez ces députés fantômes, comment ils signalent leur présence. Honte à eux ! Si un travailleur normal est pris en faisant cela, il est renvoyé à juste titre.
Vous avez le pouvoir dans vos mains, votez bien"

Une vidéo partagée par des Français, des Belges, des Espagnols...

Ce texte a été très relayé en français pour faire référence aux députés français, en flamand par des comptes belges, mais aussi en espagnol pour critiquer les parlementaires à Madrid. L'auteur de ce texte est, lui, au Brésil... Il a écrit cette légende en portugais et voulait dénoncer le laxisme des élus brésiliens. 

Si des dizaines d'internautes ont été dupés en pensant que la scène concernait leurs députés en France ou leurs élus en Espagne, c'est sans doute à cause de la traduction automatique proposée par Facebook en fonction de la langue utilisée sur le compte de l'utilisateur.
Autrement dit, un texte écrit en portugais apparaît spontanément en français sur un compte Facebook français, ce qui peut prêter à confusion. 

Texte de la publication en français et traduction portugaise (automatique) de la publication originale.
Texte de la publication en français et traduction portugaise (automatique) de la publication originale. (CAPTURE ECRAN / FACEBOOK / RADIOFRANCE)

Une vidéo tournée en Ukraine

Il ne s'agit pas du seul piège tendu par les auteurs des publications. En effet, cette vidéo n'a absolument rien à voir avec le Brésil. Sur cette vidéo relayée par des internautes de plusieurs pays, les couleurs jaune et bleu du drapeau ukrainien apparaissent à deux reprises. Cette scène se déroule tout compte fait à Kiev et la vidéo en question est sur YouTube depuis juin 2017. Ces dernières années, plusieurs affaires de députés ukrainiens votant à la place de leurs collègues absents ont défrayé la chronique.

En France,  la majorité des votes à l'Assemblée nationale et au Sénat se font à main levée. Dans les cas où un vote électronique a lieu, il s'agit la plupart du temps de scrutins publics ordinaires. Un député ne peut recevoir qu'une seule délégation de la part d'un représentant absent. Ce dernier doit toutefois justifier son absence, justifiée qu'en cas de maladie, de mission officielle ou de force majeure.

Vous êtes à nouveau en ligne